PARTAGER

Mamadou Lamine Massaly a lancé hier sa campagne électorale en grande pompe. La tête de liste départementale de la Coalition gagnante/Wattu senegaal a démarré par une défiance à ses adversaires, les invitant à un débat public et devant les Thiessois. «Thiès est en désuétude à cause d’une population livrée à elle-même. J’invite à un débat public toutes ces têtes de liste qui soutiennent œuvrer pour l’intérêt du département. Je veux nommer Idrissa Seck de Manko taxawu senegaal, Siré Dia de Benno bokk yaakaar et Talla Sylla de Fal askan wi. Ce sera l’occasion pour tout un chacun de défendre son programme devant un seul arbitre : le public», dit-il, soulignant que Thiès a besoin de «sang neuf» pour son développement. Le responsable libéral qui a mobilisé ses militants à la permanence départementale Boubacar Sall admet que «les Législatives sont à n’en point douter un anticipé de la Présidentielle de 2019». Et à ce titre, il appelle «particulièrement la jeunesse à porter le combat pour le changement». Il a invité ses «frères» de parti de Thiès à «marquer d’une encre indélébile cette Législature pour l’avènement d’une Assemblée nationale de valeur et de rupture». Selon lui, le défi de Wattu senegaal est de «disposer de parlementaires au service du Peuple qui sauront taire les intérêts crypto-personnels pour ne se consacrer qu’à la défense de ceux exclusifs de la Nation».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here