PARTAGER

Les responsables de Benno bokk yaakaar du département de Bignona ont répondu ce dimanche à l’Appel de Thionck-Essyl. Une mobilisation qui a pris les contours d’un meeting de remerciement à l’endroit de leurs militants ; et qui, de l’avis des responsables, atteste de la volonté de la coalition d’ouvrir une nouvelle page en perspective des prochaines échéances électorales dont ils invitent les populations à voter utile

L’ex-maire honoraire de Thionck Essyl et responsable départemental de Benno bokk yaakaar, M. Amadou Sadio, a déclaré que leur coalition a su, à travers la mobilisation de leurs militants, forger un esprit à préserver. «Benno est encore debout dans le département de Bignona et j’espère que le temps viendra où les populations sauront voter utile», a indiqué M. Sadio. Qui, face aux prochaines électorales, estime qu’il ne faut point laisser les communes de ce département entre des mains inexpertes. Et pour ce faire, l’ex-maire de Thionck Essyl plaide pour des tournées au niveau départemental afin d’expliquer, dit-il, aux populations les enjeux des prochaines échéances électorales.
Cette messe politique présidée par le coordonnateur départemental et ministre conseiller Ablaye Badji a mobilisé les maires, élus et responsables à la base de ce département. «Suite à la victoire éclatante du Président Macky Sall au 1er tour, il nous incombait de réunir nos militants pour leur dire merci et nous réjouir de cette victoire», a soutenu Ablaye Badji. Car pour le coordonnateur de Bby, même si leur coalition a perdu localement, leur candidat est passé globalement avec un score de 58,26% ; ce qui est, note-t-il, une première lors d’une élection présidentielle au Sénégal. «Il faut pour cela s’en réjouir et féliciter ceux qui se sont battus pour réaliser une telle performance», argue-t-il. Et malgré ce revers connu au niveau local, Ablaye Badji estime qu’il ne faudra pas s’attendre à des ruptures en termes de poursuite des projets/programmes en Casamance. Et pour cause ! «Ce n’est pas parce qu’il se sera passé ceci ou cela, ici ou là que les choses vont changer car le président Macky Sall, qui est loin de s’appesantir sur les états d’âme, sur les perceptions, a eu le génie de mettre en branle un programme qui se projette à l’horizon 2035 et tout ce qui l’a mis en place sur la base de cette vision sera conduit à terme», a indiqué le ministre-conseiller. Et ce dernier de citer le cas du Lycée professionnel de Thionck-Essyl promis au Boulouf et qui est dans une bonne lancée. L’im­portant, selon Ablaye Badji, est que leur coalition a aujourd’hui pris le temps de fermer la page de la Présidentielle avant d’en ouvrir d’autres en perspective des prochaines échéances électorales. Et l’objectif pour lui est de faire en sorte que ce département puisse continuer dans sa lancée. «On peut avoir du savoir sans l’expérience ; et gagner les communes du département et ne pas avoir les moyens de les tenir conformément aux souhaits des populations, va poser problème», a-t-il averti.
En outre, Ablaye Badji a magnifié au passage la nomination de Aminata Assome Diatta, originaire du Boulouf, dans le nouvel attelage gouvernemental. «Et je m’en réjouis encore car je suis convaincu qu’elle fera de bonnes choses au niveau du département du Commerce car c’est son milieu professionnel et elle est suffisamment outillée pour prendre à bras-le-corps les problèmes de ce secteur», se félicite-t-il. Non sans affirmer nettement que Assome Aminata Diatta peut compter sur le soutien des politiques du département de Bignona dont il a affirmé qu’il lui est particulièrement acquis pour ce qui est de leur ressort. «Déjà moralement nous la soutenons et pour la suite tout dépendra de comment vont se poser les problèmes et en quoi nous pourrons être utiles dans ce qui va se faire», a affirmé Ablaye Badji.
imane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here