PARTAGER

Sénégal, Côte d’Ivoire, Guinée. Le débat sur un éventuel troisième mandat fait rage dans ces trois pays. L’émission «Grand jury» de la Rfm a accueilli hier deux invités : le Sénégalais Alioune Fall, proche du pouvoir, qui estime que cette question «n’est pas d’actualité» et Tiken Jah Fakoly, qui, lui, au téléphone, appelle à «la résistance» face à Macky Sall, Alassane Ouattara et Alpha Condé. «Pas de 3ème mandat au Sénégal ou en Afrique, car ça bloque les nouvelles générations. Au Sénégal, Y’en a marre n’acceptera jamais un 3ème mandat de Macky Sall. Et nous allons nous battre contre les Présidents qui ont décidé de faire un 3ème mandat. Nous allons venir au Sénégal pour barrer la route à Macky Sall s’il se représente pour un 3ème mandat», estime-t-il. Dans son pays, la Côte d’Ivoire, il envoie Ouattara, Gbagbo et Bédié à la retraite. «Dans un Etat normal, (ils) ne doivent plus diriger un pays. Ils ont fait leur temps. Ce sont des dirigeants qui appartiennent au passé. Ils ne doivent plus se représenter à une élection présidentielle», dit-il. Le chanteur ivoirien admet, malheureusement, qu’il n’y a pas d’opposition en Côte d’Ivoire. «Il y a une guerre entre les élites politiques. Le seul combat des opposants était la libération de Gbagbo. L’opposition ivoirienne n’a jamais combattu pour la défense des intérêts des Ivoiriens», regrette-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here