PARTAGER

L’Equipe nationale masculine de basket sera opposée au Mali et à la Guinée Conakry pour les éliminatoires de l’Afrobasket 2017 prévu au Congo Braz­zaville du 18 au 30 août.

A l’issue du tirage au sort effectué samedi au siège du bureau régional Afrique à Abidjan en Côte d’Ivoire, les Lions du basket seront opposés au Mali et à la Guinée pour les éliminatoires de l’Afrobasket 2017 prévu au Congo Brazzaville du 18 au 30 août 2017.
Le Cap-Vert et la Guinée-Bissau ont finalement déclaré forfait. A noter que les équipes classées première et deuxième se qualifieront pour la phase finale avec au programme des retrouvailles entre Sénégalais et Maliens.
Si les dates n’ont pas encore été retenues, la confrontation entre ces deux grandes nations du basket africain fait déjà saliver au sein de la famille de la balle orange. Ce «derby» s’annonce explosif, surtout que lors de la dernière édition, le Mali avait éliminé une équipe sénégalaise composée essentiellement de joueurs locaux. Les Lions n’ont pu participer à la phase finale qu’en bénéficiant de la Wild Card de l’instance africaine du basket. La donne devrait changer avec le nouveau régalement de la Fiba-Monde qui im­pose, à l’image de la Fifa, la libération des joueurs sélectionnés lors des éliminatoires, à l’exception de ceux de la Ligue américaine de basket-ball (Nba).
Du coup, le sélectionneur na­tio­nal, l’Espagnol Porfirio De Fisac, pourra compter sur ses meilleurs éléments durant les deux tournois. Les Lions, favoris lors de la dernière édition à Tunis, ont terminé à la quatrième place derrière la Tunisie, l’Angola et le Nigeria, détenteur du trophée continental. Quant au Mali, elle a du mal à s’imposer chez les Hommes.

Tirage Zone 6 et 7 en février à Maputo
Pour la Zone 4, les six équipes ont été tirées au sort dans deux groupes de trois équipes chacun et disputeront un tournoi en deux manches. Dans le Groupe E, il y a Cameroun, Tchad et Ga­bon et dans le Groupe F (Cen­trafrique, Rd Congo et Guinée Equatoriale). Les éliminatoires se joueront sous la forme d’un championnat où chaque équipe affrontera les deux autres de son groupe. La meilleure équipe de chaque groupe validera son billet pour la phase finale.
Les éliminatoires de la Zone 1 regrouperont l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Libye -qui n’a pas encore confirmé sa participation- dans un tournoi en deux manches. La phase Aller se disputera du 16 au 18 mars en Algérie et la phase retour aura lieu du 30 mars au 1er avril en Tunisie. Les équipes qui termineront première et deuxième se qualifieront pour la phase finale. Dans la Zone 3, cinq équipes à savoir Côte d’Ivoire, Bénin, Bur­kina Faso, Niger et Togo batailleront dans un tournoi à deux manches pour le seul billet qualificatif pour Brazzaville. Du 12 au 18 mars, l’Egypte, la  Tanzanie, le Rwanda, le Burundi, la Somalie, l’Ouganda, le Soudan du Sud et le Kenya disputeront le tournoi de la Zone 5 en vue de s’adjuger l’une des deux  places qualificatives pour la phase finale. Pour le tirage au sort des éliminatoires des Zones 6 et 7, il se déroulera en février à Maputo, Mozam­bique.

COULISSES CAN… COULISSES CAN… COULISSES CAN…

REGRETS : Habib Bèye : «J’ai aussi mal qu’en 2002»
L’élimination du Sénégal par le Cameroun en quarts de finale de la Can 2017 continue de provoquer des réactions. L’ancien latéral des Lions, Habib Bèye, qui faisait partie de l’équipe qui avait perdu la finale de la Can face aux Lions Indomptables, nourrit les mêmes regrets. Il le fait savoir sur son compte twitter : «J’ai aussi mal qu’en 2002.»

GHANA : Gyan ménagé et espéré pour les demies
Touché à la cuisse mercredi face à l’Egypte (0-1), Asamoah Gyan a été ménagé ce dimanche en quarts de finale de la Can 2017 contre la Rd Congo qui a été éliminée (1-2). Même s’il a passé des examens rassurants et repris l’entraînement samedi, l’attaquant ne figurait pas dans la composition de départ dévoilée par la Fédération ghanéenne. Pour le remplacer, André Ayew est monté d’un cran aux côtés de son frère Jordan tandis que Acquah est titularisé au milieu de terrain. Du coup, Gyan est espéré contre le Cameroun pour la demi-finale, ce jeudi.

TUNISIE : Kasperczak éteint la polémique Khazri
Samedi, le sélectionneur de la Tunisie, Henri Kasperczak, a décidé de sortir Wahbi Khazri à l’heure de jeu du quart de finale de la Can 2017 face au Burkina Faso (0-2). Ce choix n’a pas été du goût du joueur de Sunderland qui a bougonné et refusé de serrer la main de son coach en regagnant le banc. Mais le technicien franco-polonais a tenté de minimiser l’incident en conférence de presse d’après-match. «Un joueur sort, parfois il est énervé, ça arrive partout. Je suis déçu comme tous les joueurs de cette élimination, que nous pouvions peut-être éviter», a affirmé l’ancien sélectionneur du Mali. «Le Burkina a mieux mérité, il a gagné. L’Equipe tunisienne n’a pas démontré ses qualités, on n’a pas retrouvé cette rage de vaincre. On était un peu fatigués.» Comme en 2015, les Aigles de Carthage s’arrêtent en quarts de finale.

BURKINA : Homme du match, Nakoulma annoncé à Nantes
Très en vue avec la sélection burkinabè à la Can 2017, Préjuce Nakoulma, encore buteur face à la Tunisie, voit des clubs s’intéresser à lui du côté de l’Hexagone. Le Fc Nantes est entré en discussion avec le milieu offensif de 29 ans. Et les discussions semblent si bien avancées qu’il pourrait quitter le club turc de Kayserispor. D’après Ouest-France, Préjuce Nakoulma pourrait s’engager dans les prochaines heures avec les Canaris. Le Burkinabé est arrivè en Turquie en 2014.

… Bancé veut faire mieux qu’en 2013
Héros du quart de finale de la Can 2017 victorieux face à la Tunisie (2-0) samedi avec une entrée en jeu suivie d’une ouverture du score sur coup-franc dans la foulée, l’attaquant du Burkina Faso, Aristide Bancé, ne veut se fermer aucune porte pour la suite de la compétition. «Il faut y croire. Le match de ce soir (samedi) était important. Maintenant, nous allons nous concentrer sur la demi-finale (face au vainqueur d’Egypte-Maroc) et tout faire pour gagner ce match parce que nous avons fait mieux en 2013 lorsque nous sommes allés en finale. Mais on ne l’a pas remportée, donc cette année, on doit faire mieux qu’en 2013. On peut gagner !», a lancé l’attaquant de l’Asec Mimosas. L’histoire serait belle !

CIV : Aucune prime perçue par les Eléphants après leur élimination
Eliminés au premier tour de la Can 2017, aucun Eléphant n’a perçu de prime avant de revenir en Côte d’Ivoire ou regagner directement son club, comme l’on fait la plupart. Cette révélation a été faite au Gabon par le président de la Fédération Ivoirienne de Football, Augustin Sidy Diallo, avant le retour de la délégation ivoirienne à Abidjan. «Aucun joueur n’a perçu pour l’instant de prime», a-t-il révélé, avant d’annoncer qu’il va prendre ses responsabilités face à cette débâcle, qui n’honore pas le football ivoirien.

TRANSFERT : Ghoulam pas chaud pour rejoindre le Psg
Considéré comme la cible numéro 1 du Psg au poste d’arrière gauche avec Ricardo Rodriguez, Faouzi Ghoulam ne serait pas très chaud pour rejoindre le club de la capitale française. Et pour cause, selon le journal sportif italien La Gazzetta dello Sport, l’international algérien préfère le Bayern Munich, et ne compte pas retourner en Ligue 1, un championnat qu’il a déjà fréquenté avec les Verts. Cela tombe bien, Carlo Ancelotti l’aurait aussi mis dans sa liste de shopping pour l’été prochain, ce qui laisse visiblement peu de chances à Paris de trouver en Ghoulam le remplaçant de Maxwell.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here