PARTAGER

Pour sa visite d’Etat prévue le 18 décembre prochain, le Président Macky Sall risque de ne pas avoir un accueil chaleureux de la part de ses camarades de l’Alliance pour la République (Apr). En effet, une guerre de positionnement mine le parti présidentiel dans le pays de Marianne. «A un mois d’une visite historique du président de la République Macky Sall en France, nous sommes au regret de constater avec beaucoup d’amertume une passe d’armes inopportune par presse interposée entre des responsables de notre parti en France que rien ne saurait justifier», rapporte Moïse Sarr, chargé de la communication de la Délégation des Sénégalais de l’extérieur (Dse-Apr) de France dans une lettre appelant au sens élevé de la responsabilité.
Une situation qui suscite beaucoup d’interrogations aux yeux de M. Sarr : «Devons-nous désorienter nos militants, écorner la belle image de notre parti et faire, par ricochet, le jeu de nos détracteurs ? Bien sûr que non, la responsabilité serait lourde à porter et les conséquences désastreuses.» En revanche, le responsable apériste appelle à «l’unité des cœurs et des esprits, au travail de massification et d’élargissement des bases» du parti, mais aussi «la défense et la promotion des projets et réalisations» du gouvernement. «Le contexte actuel commande une mobilisation de toute notre énergie et notre intelligence pour les préparatifs d’un accueil populaire et chaleureux à la hauteur de celui que la République française est en passe de réserver à son hôte de marque», conclut Moïse Sarr.
bgdiop@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here