PARTAGER

Anderlecht tient enfin le 34e titre de son histoire ! Après un début poussif, l’équipe du Sénégalais Kara Mbodji, menée 0-1 en première période au stade du Pays de Charleroi, a fait l’essentiel en seconde mi-temps en s’imposant 3-1. Décrochant du coup, le titre de champion de Belgique trois ans après.

Anderlecht l’a fait. L’équipe du Sénégalais Kara Mbodji tient enfin le 34e titre de son histoire ! Les Mauves ont longtemps pataugé au stade du Pays de Charleroi, pour avoir été menés (0-1) en première période. Mais Lukasz Teodorczyk a choisi le meilleur moment en s’offrant un doublé après la pause. Les Mauves ont ensuite définitivement scellé le match par Massimo Bruno en fin de partie (3-1). Un succès qui officialise le titre du Sporting, d’autant que Bruges a été battu à Ostende (1-2). Trois ans après son dernier titre, Anderlecht est à nouveau au sommet du football belge !

1. Un tout petit match
Il ne fallait sans doute pas s’attendre à du grand football de la part de Charleroi et d’An­der­lecht. Les craintes se sont confirmées puisque la rencontre a été très fermée et les occasions très peu nombreuses. Les Zèbres ont joué avec leurs moyens, en tentant de repartir en contre. Ils l’ont fait à deux reprises : la première fois, David Pollet a profité d’une bourde de Boeckx pour ouvrir le score. La deuxième, juste après l’égalisation bruxelloise, sa reprise est passée à quelques centimètres du poteau. Et Anderlecht dans tout ça ? Pas grand-chose non plus. Le football stéréotypé des Mauves a rarement inquiété Penneteau, qui ne s’est finalement incliné que sur un boulet de canon de Teodorczyk sur un ballon qui traînait dans la surface. Pour le reste…

2. Le retour de Teo
Muet depuis l’entame des play-offs, Lukasz Teodorczyk a enfin débloqué son compteur. Au meilleur des moments, puisque ses deux buts ont permis  à son équipe de gagner ce 34e titre qui se faisait désirer depuis quelques semaines maintenant. L’attaquant polonais n’a pas toujours réalisé les gestes justes et a montré des signes d’agacement -il n’a d’ailleurs pas vraiment fêté son premier but- mais si les Mauves sont champions, c’est aussi en grande partie grâce à lui. Relégué sur le banc à Bruges, dans la tourmente après son doigt d’honneur, il a répondu de la meilleure des façons. Il pourra savourer ce sacre autant que ses coéquipiers…

3. Jackpot à la clé !
Souvent critiqué pour son niveau de jeu, Anderlecht a pourtant largement dominé les débats, surtout en deuxième partie de saison. Suite à la défaite de Bruges à Ostende (2-1), les Mauves, amenés par le défenseur Kara Mbodji, auraient même pu se permettre d’être battus par Charleroi. Mais à la mi-temps, Sofiane Hanni avait prévenu que son équipe voulait être championne par la grande porte. Anderlecht est désormais assuré de disputer la prochaine édition de la Ligue des Champions, avec les millions à la clé. La fête promet d’être longue à Saint-Guidon !
Avec 7sur7

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here