PARTAGER

A 12 jours de la célébration du Mawlid al naby, le Champ de courses fait sa toilette. Des milliers de disciples de Serigne Mouhamadou Moustapha Sy, responsable moral du Dahiratoul Moustarchidine wal moustarchidaty (Dmwm), se sont mobilisés ce samedi pour une grande opération de nettoiement.

Même si Tivaouane reste dans son confinement, Champ de courses, lieu de prédilection des disciples de Serigne Mouha­madou Moustapha Sy, responsable moral du Dahiratoul Mous­tarchidine wal moustarchidaty (Dmwm) depuis 1998, se prépare à accueillir, dans la plus grande ferveur religieuse, des milliers de fidèles pour la célébration de la naissance du Prophète Mouhamed (Psl), prévu dans la nuit du 29 au 30 octobre 2020. A moins d’une quinzaine de jours de l’événement, des milliers de disciples ont convergé vers la cité religieuse de Maodo pour le nettoyage du site. Khalifa Mbaye, coordonnateur du Gamou de Champ de courses, qui a dirigé les opérations de nettoiement à Tivaouane ce samedi, se devait de revenir sur l’objectif d’une telle opération consistant à faire en sorte que le Champ de courses soit dans les conditions optimales d’accueillir les fidèles.
Il renseigne qu’en plus des moyens matériels, des milliers de disciples du Dmwm, venus d’horizons divers, de Dakar à Tivaouane, ont été mobilisés pour la réussite de ladite opération préparatoire d’hygiène et de propreté, en prélude à la 119ème édition du Gamou de Tivaouane. Question de mettre le Champ de courses, qui était couvert d’herbes et de buissons, dans les meilleures conditions, en termes surtout d’évacuation des ordures, mais aussi de désherbage et de désencombrement. Cela, dit-il, pour réserver aux fidèles un accueil des plus chaleureux en ce jour de célébration de la naissance du Prophète Mouhamed (Psl). Il montre sa satisfaction : «Les disciples ont répondu massivement à l’appel de Serigne Mouhamadou Moustapha Sy pour l’accompagner quant à la réussite de l’organisation du Maouloud.» Makhary Mbaye, chargé de la communication du mouvement, a pour sa part insisté sur le caractère éminemment important de cette opération coup de poing. Surtout que, dit-il, «le Gamou de cette année est particulier parce qu’il s’organise dans un contexte de crise sanitaire marqué par la propagation du coronavirus qui ne cesse de faire des ravages un peu partout». C’est pourquoi d’ailleurs, indique-t-il, «cette année, quand Serigne Moustapha Sy a donné l’ordre au Dmwm de se préparer pour l’organisation du Mawlid, il a insisté sur le respect des mesures barrières qui passe par le port obligatoire du masque, le lavage régulier des mains et la distanciation physique. Et comme vous le voyez sur l’hippodrome, la majeure partie des personnes qui l’ont pris d’assaut pour le nettoiement porte leur masque, malgré la chaleur et l’activité de désherbage». Cela, dit-il, «pour respecter les mesures barrières». Lesquelles, rassure-t-il, vont «continuer jusqu’au jour du Mawlid». Il note : «L’hippodrome est tellement vaste qu’il y a des portes un peu partout, mais sur le plan organisationnel le Dmwm a mobilisé un effectif de 50 médecins qui vont assurer la couverture médicale. Il y aura des ambulances qui leur seront affrétées. Il y a également une commission de l’action sociale qui est là pour l’approvisionnement en eau pour le lavage régulier des mains.» Parce qu’à en croire Makhary Mbaye, «le Prophète (Psl) dont on célèbre la naissance symbolise la pureté, la propreté et la salubrité. Le lieu donc qui abrite la célébration de sa naissance doit répondre aux normes de propreté. Et nous allons essayer tant soit peu d’élever l’organisation à la dimension du Saint homme, bien que c’est possible, parce qu’il symbolise la perfection dans tous les domaines». Pour simplement dire, «toutes les mesures sont en train d’être prises pour que tous les Mous­tarchidines qui vont converger vers Tivaouane respectent les mesures barrières».
A l’initiative du vénéré savant mystique Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy «Al Makhtoum», après 7 ans de retraite spirituelle et en accord avec Serigne Moustapha Sy, le Gamou au Champ de courses est célébré depuis 1998. Ainsi et pour perpétré l’œuvre de son défunt père, Serigne Moustapha Sy préside chaque année le Gamou au Champ de courses.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here