PARTAGER

Le lancement des travaux d’achèvement de la grande mosquée de Tivaouane coïncide cette année avec le 23e anniversaire de la disparition de El Abdou Aziz Sy «Dabakh», 3e khalife général des Tidianes. Un hommage symbolique au vénéré guide qui a consacré toute sa vie durant au service exclusif de Dieu.

Il s’est assoupi il y a 23 ans. Ce lundi, Tivaouane va rendre un hommage mérité à El Hadji Abdou Aziz Sy «Dabakh». Le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy «Mansour», a demandé au comité de pilotage en charge des travaux d’achèvement de la grande mosquée de Tivaouane de faire coïncider le 23e anniversaire de son rappel à Dieu au lancement officiel des travaux de ce lieu de culte. C’est, en effet, sous le magistère de «Dabakh», un homme de Dieu d’une dimension exceptionnelle, que la grande mosquée de Tivaouane, en 1979, a connu son extension et pris sa forme actuelle. La supervision de ces travaux de finition et de rénovation de la grande mosquée de Tivaouane qui vont être lancés aujourd’hui, est assurée par l’Association Jama’Atoun Nour Assouniya (Ajana), sous l’autorité du Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy «Mansour», et en accord avec toute la famille de Seydi Hadj Malick Sy. Mais en raison de la situation liée à la pandémie du Covid-19, et sur instruction des autorités religieuses de la cité religieuse qui ont suspendu depuis le début de la crise sanitaire toutes les grandes manifestations religieuses de la ville sainte, l’Ajana a décidé d’éviter tout rassemblement en cette occasion. Elle a, à ce titre, opté pour le format d’un plateau télévisé synchronisé par l’ensemble des télévisions partenaires à partir de 21h. Il s’agit de l’Asfiyahi, Mourchid Tv, Tfm, Rts, 2stv, Sen Tv et Dtv Tv.
A titre de rappel, la grande mosquée de Tivaouane a été inaugurée en 1904 par Seydi El Hadji Malick Sy, qui avait dirigé la première prière du vendredi, entouré des notables de la ville. Le guide religieux l’avait, en effet, construit pour ancrer définitivement la pureté du culte musulman dans les mœurs des populations de cet ancien terroir Ceddo. C’est par un arrêté du gouverneur du Sénégal, daté du 17 février 1903, que Maodo reçut l’autorisation de construire avec l’affectation d’un terrain de 1 200 m2. Au fil des années, cette mosquée a porté les bases de sa première zawiya, abritant les veillées nocturnes du gamou célébrant la naissance du Prophète (Psl). A la suite de Maodo, ses héritiers, sous l’autorité de Serigne Babacar Sy, assisté de son frère El Hadj Mansour Sy, ont voulu perpétuer son œuvre en engageant une première rénovation en 1940.C’est en 1979, sous le magistère de El Hadji Abdoul Aziz Sy «Dabakh», que la grande mosquée de Tivaouane a connu son extension et pris sa forme actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here