PARTAGER

«Unité d’action de la coalition Benno bokk yaakaar pour réélire le Président Macky Sall au 1er tour de l’élection présidentielle du 24 février 2019.» C’est le mot d’ordre du maire honoraire de la commune de Mékhé, El Hadji Ass Diagne, qui a organisé un grand meeting de rassemblement dimanche à Ngaye Mékhé, département de Tivaouane. Une importante rencontre politique présidée par Aymérou Gningue, maire de la commune de Mérina Dakhar, qui avait à ses côtés les maires de Ngaye Mékhé, El Hadji Maguette Wade, et de Tivaouane, Mamadou Diagne Sy Mbengue, mais aussi la députée Fatou Sène. Une occasion pour le président du Groupe parlementaire Bby d’apprécier à sa juste valeur «l’unité nouvellement scellée des fils de Mékhé et du Cayor dans son ensemble». Du haut de la tribune, M. Gningue veut davantage de suffrages pour son candidat. «Nous avons certes gagné les élections législatives, mais nous les avons gagnées à Mékhé avec une majorité relative. Et ce n’est pas suffisant pour une élection présidentielle. C’est pourquoi nous voulons que chacune et chacun vienne mettre la main pour que nous puissions mutualiser nos forces, nos efforts et, ensemble, réélire le Président Macky Sall le 24 février dès 18 heures, avec un taux confortable qui avoisine les 60% au plan national», a-t-il déclaré.
Le président du groupe parlementaire Bby a, à cette occasion, supplié son «frère» de parti, Mamadou Mbengue Guèye, et tous les fils du Cayor de «rejoindre l’unité cayoroise qui est la seule alternative pouvant permettre au Président Macky Sall de gagner haut la main la Présidentielle de 2019 dans le Cayor». Un vœu partagé par le maire de Tivaouane. «Je lance un appel à mon ami et frère, mon semi homonyme, Mama­dou Mbengue Guèye, et les autres responsables, pour que cette dynamique qui est enclenchée puisse être totale et entière», a ajouté M. Mbengue. Le maire de Tivaouane s’est dit «heureux» que le Cayor s’engage à réélire Macky Sall «avec un taux de plus de 60%». Toutefois, il attire l’attention sur le fait que «cela ne se fera que dans l’unité». «Nous sommes aujourd’hui prêts, partout dans le département de Tivaouane, et même au-delà, dans le Sénégal, à prendre notre bâton de pèlerin pour que l’unité soit définitivement scellée et que la victoire, qui est déjà acquise, soit une consécration évidente», a conclu M. Mbengue.
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here