PARTAGER

Le Khalife général des Tidianes s’est désolé hier du comportement de certains citoyens, qui ne respectent aucune autorité et de l’encombrement de la capitale.

Le ministre de l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique était hier l’hôte de la Sainte famille Sy de Tivaouane. Venu solliciter auprès du Khalife général des Tidianes des prières pour la réussite de sa mission, Abdou Karim Fofana a exposé au marabout les grandes lignes de sa mission. Il s’agit de relever le défi de conduire la politique gouvernementale en matière de logement, et de veiller à la salubrité et à l’amélioration du cadre de vie des Sénégalais. S’engouffrant dans cette brèche, le chef religieux de Tivaouane craint en revanche qu’«une telle mission ne soit guère facile». Puisque, explique Serigne Mbaye Sy Mansour, «il y a trop d’anarchie dans ce pays. Les gens sont têtus. Ils ne respectent pas les autorités». Le guide religieux dit croire qu’«il y a une crise d’autorité au Sénégal mais également une crise morale. Et ce sont là deux calamités qui ne font que déstabiliser une Nation parce qu’elles engendrent une crise de repère». Il ajoute : «Il y a trop de désordre dans ce pays. Les garages et les ateliers sont partout installés n’importe comment dans la rue. Les garages clandestins sortent de terre comme des champignons. C’est l’anarchie totale.» En revanche, il regrette que «certaines rues de la capitale, Dakar, comme l’avenue Lamine Guèye, soient obstruées par les installations anarchiques aménagées par les marchands jusque sur les trottoirs, ce au grand préjudice des automobilistes». Il pense que sous peu les voitures ne pourront plus circuler sur ces avenues. Et de se lamenter : «depuis le début de ce mois de ramadan, les gens n’en peuvent plus du fait des embouteillages. Rien que pour quitter Dakar à destination de Tivaouane, il faut se lever à 12h», s’offusque le marabout, qui poursuit : «Il y a trop d’endroits sales au Sénégal.» C’est pourquoi, demande-t-il au ministre l’Urbanisme, du logement et de l’hygiène publique, «vous devez être ferme, rigoureux dans votre management». Egalement il l’invite à faire «un suivi périodiquement des actions menées sur le terrain. Parce que cela ne sert à rien que le gouvernement initie des actions de déguerpissement et qu’il n’y ait pas de suivi». Mais surtout à éviter «les interventions de tierces personnes et autres compromis». Parce que, se veut d’avis le chef religieux, «c’est un projet qui concerne tous les Sénégalais. D’où la nécessité de privilégier l’intérêt général au détriment des intérêts crypto-personnels. Votre réussite dépendra de cette démarche parce que les gens sont têtus et toujours prompts à organier des grèves de protestation». Ainsi le Cheikh invite le ministre à «rester ferme» dans toutes les décisions qu’il aura à prendre pour assainir le pays. «Ne refusez pas que les gens vous dénigrent. Il y aura beaucoup de bruits mais faites votre travail convenablement pour permettre au pays de respirer.» A l’attention des Sénégalais, Serigne Mbaye Sy Mansour demandera de «rendre propre leur cadre de vie». Car, enseigne-t-il, «c’est dans l’intérêt de tout le monde. Parce que la propreté englobe tout. Et même la religion la préconise».
Au-delà, le Khalife général des Tidianes est revenu sur le projet d’urbanisation de la ville de Tivaouane, pour demander au ministre de poursuivre le travail déjà enclenché. «Il faut augmenter les lotissements parce que les gens sont audacieux, ils utilisent le domaine public national pour venir s’installer dans l’illégalité. Alors que c’est un domaine qui appartient à tout le monde. Donc si chacun s’installe comme il l’entend, c’est le désordre total», se désole-t-il. Sur cette question, Abdou Karim Fofana relève que «sur les 169 ha destinés à la construction de logements à Tivaouane, les 13 ha sont déjà terrassés». Il a fermement réitéré la volonté du chef de l’Etat de mettre tout en œuvre pour que les fidèles Tidianes qui souhaitent avoir un toit à Tivaouane puissent l’avoir à moindre coût. Rappelant, devant le Khalife, sa volonté de mettre en œuvre le programme zéro bidonville, il a annoncé des opérations de désencombrement des rues de Dakar que son ministère va initier pour mettre de l’ordre dans la capitale sénégalaise. «Nous allons désengorger Dakar parce qu’il est difficile de circuler dans certaines rues de la capitale. Et c’est sûr que les populations vont venir vers les guides religieux pour se plaindre. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de vous informer afin que vous sachiez que c’est une volonté du président de la République», explique M. Fofana. Il précise toutefois que «le Président a opté pour le dialogue et non la répression pour un Sénégal propre et bien structuré où chaque chose sera à sa place et les ateliers seront construits dans des espaces appropriés».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here