PARTAGER

Le basculement vers la Télévision numérique terrestre (Tnt) devait être effectif en juin 2020. Le délai ne sera pas respecté mais la société Excaf Telecom vient de signer un partenariat avec le Groupe La Poste pour permettre à toutes les couches de la société de disposer d’un décodeur.

Le basculement de l’analogique vers le numérique devait être effectif en juin 2020. Comme pour toutes les autres échéances déjà fixées à Excaf télécom en charge de ce passage à la Télévision numérique terrestre (Tnt), les délais ont été dépassés. Lors du dernier Conseil des ministres, le Président Macky Sall a jugé utile de booster les troupes en faisant part de «la nécessité de mettre en place une stratégie d’accélération de la généralisation de la Tnt». Selon le président, il s’agit de garantir «le respect du principe d’équité et d’égalité des citoyens». C’est pour se conformer à cette directive présidentielle que le Groupe Excaf vient de conclure un partenariat avec le Groupe La Poste. «Désormais, vous pouvez acquérir facilement votre décodeur Tnt by Excaf et souscrire à votre abonnement, au niveau des 300 agences et bureaux du réseau national de distribution de La Poste que compte le Sénégal», informe un communiqué de presse. Une cérémonie de signature officielle a eu lieu ce jeudi entre Abdoulaye Bibi Baldé, Directeur général du Groupe La Poste Sénégal et Sidy Diagne, président Directeur général du Groupe Excaf Telecom. Ce compagnonnage permet à Excaf de bénéficier du réseau de 300 agences de La Poste, installé dans les localités les plus éloignées du pays.
C’est par une convention en date du 13 août 2014 que l’Etat du Sénégal accordait à Excaf la concession de service public pour la construction d’une infrastructure de Tnt sur une période renouvelable de 5 ans. Après une première échéance pour le basculement fixée à 2015, le Sénégal prendra finalement date pour juin 2020. Entre ces deux dates, les problèmes n’ont pas manqué entre les deux parties. Excaf n’ayant pas pu respecter les délais dans la mise en œuvre des infrastructures de basculement, s’est attiré la colère de l’Etat qui a cherché à reprendre les infrastructures d’Excaf pour les redonner à la nouvelle société anonyme de télédiffusion (Tds Sa). Ce que Excaf a refusé au motif que ces infrastructures lui appartiennent. Le contentieux en attente d’être vidé, la société s’est tout de même engagée à mettre à la disposition des populations de nouveaux décodeurs au prix de 15 000 francs l’unité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here