PARTAGER

En visite au Sénégal pour une rencontre sur la diaspora, le ministre-conseiller spécial du Président togolais, Me Pacôme Adjourivi, a invité les partis de l’opposition togolaise à arrondir les angles avec le pouvoir. «Faisons les réformes et allons aux élections et que le Peuple nous départage», a déclaré le ministre-conseiller du chef de l’Etat togolais reçu mercredi à Dakar par les membres de l’Union pour la République (Unir, parti au pouvoir au Togo) se trouvant au Sénégal.
S’exprimant à la veille de la célébration de la fête de l’indépendance du Togo prévue aujourd’hui, il souligne que «cette opposition n’a pas voulu adopter le projet de loi de réforme de limitation des mandats», continuant à «réclamer le départ du Président Faure Gnassingbé pour ne pas prendre part à l’élection de 2020». Et il dit : «Cette loi ne peut être appliquée au Président togolais, parce qu’une loi n’est pas rétroactive». «Nous traversons une période difficile. Nous connaissons une crise. Nous espérons que nous allons la dépasser. Le Président n’a eu de cesse d’appeler au calme», a argumenté le ministre-conseiller qui brandit le concept «le Togo en marche» pour mettre en avant le bilan du candidat du parti au pouvoir. «Ce qu’il fait mérite une petite reconnaissance», souligne-t-il.
ambodji@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here