PARTAGER

«Le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien demandent instamment au Comité international olympique, au Comité international paralympique et à l’Organisation mondiale de la santé de reporter les Jeux d’un an», appellent les deux instances dans un communiqué conjoint, appuyées par leurs commissions des athlètes, les organisations sportives nationales et le gouvernement du Canada.
Le Comité olympique australien (Aoc) a peu après recommandé à ses athlètes de se préparer pour des Jeux Olympiques à Tokyo lors de l’été 2021. Le Comité indique ne pas être en mesure de former une équipe australienne pour participer à l’évènement qui est à ce stade toujours prévu pour le 24 juillet.
«Nous avons des athlètes basés à l’étranger, s’entrainant dans des lieux centraux à travers l’Australie de même que des équipes gérant leurs programmes. Avec les restrictions sur les voyages et autres, cela devient une situation intenable», a fait part lundi, le directeur exécutif du Comité australien dans une déclaration.
La décision de reporter les Jeux de Tokyo 2020 «pourrait devenir inévitable» si la pandémie de coronavirus rendait impossible d’organiser les Jo dans des conditions sûres, a reconnu lundi, pour la première fois, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.
Auparavant, le Comité international olympique avait pour la première fois évoqué un report des JO-2020, mais écarté une annulation.

Trois scénarios envisagés
Notons que le Cio est en train de préparer trois scénarios pour la tenue des Jeux Olympiques (JO) 2020, selon le journal français L’Equipe. Le premier scénario est de retarder les Jo prévus à Tokyo de quelques semaines seulement, et «c’est l’option la plus simple et la moins coûteuse».
Le deuxième scénario consiste à reporter les Jo en 2021, mais «le casse-tête va être plus compliqué», car l’an prochain sera celui des Championnats du monde d’athlétisme et de natation, les deux premières disciplines olympiques. Enfin, le troisième scénario consiste à reporter les Jo en 2022, en faisant coïncider les Jeux d’hier avec les Jeux d’été, comme en 2012, avec les Jeux d’Albertville (France) et ceux de Barcelone (Espagne). Mais «ce scénario pourrait menacer la tenue des Jeux Olympiques de la Jeunesse prévus du 22 octobre au 9 novembre à Dakar, [un évènement] dont le Comité Paris 2024 est partenaire», signale L’Equipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here