PARTAGER

A l’image de la ville de Kédougou et du reste du pays, la commune de Tomboronkoto, située dans l’arrondissement de Bandafassi, a célébré le 57e anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance. Sous le thème «Le rôle des forces de sécurité et de défense dans la protection de l’environnement», le défilé a réuni les autorités administratives et locales, qui ont demandé aux populations et aux jeunes de préserver notre écosystème fortement menacé. Le sous-préfet de Bandafassi, Mamadou Moustapha Thian­doum, estime que le thème est d’une «actualité mondiale».  Selon lui, au delà de l’Afrique, c’est la planète terre tout entière qui est «menacée» par le réchauffement climatique. Il poursuit : «Le dérèglement climatique n’est rien d’autre que les conséquences des multiples agressions de l’homme sur l’environnement.» Bien sûr, la lutte pour la sauvegarde de l’environnement est un combat pour la survie de l’humanité et de la planète.
Par conséquent, estime le sous-préfet de Bandafassi, «le combat ne peut être gagné sans une prise de conscience individuelle conjuguée à des actions collectives». Arrosée par le fleuve Gambie et ses affluents, cette zone est aussi menacée à cause de certaines pratiques, qui détruisent l’écosystème. La recherche effrénée de l’or alluvionnaire et  l’utilisation de produits toxiques tels que le mercure et le cyanure  font peser des menaces sur l’environnement et polluent  l’eau du fleuve Gambie, qui est une source vitale dans la zone.

msdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here