PARTAGER

C’est à croire que le ministre de l’Elevage nous prépare à une Tabaski difficile. Conseiller aux Sénégalais d’acheter tôt leur mouton, c’est, entre les lignes, suggérer qu’il n’y en aura pas assez. C’est le même discours avec tous ses prédécesseurs. Mais ignore-t-il que les pauvres locataires dakarois n’ont pas d’espace pour s’en procurer plus tôt ? Voilà pourquoi Samba Ndiobène ne devrait pas en faire un Kâ. Pas de dur ton pour un mouton.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here