PARTAGER

Mme Josette Marceline Lopez Ndiaye, patronne de l’Observatoire national des lieux de privation de liberté (Onlpl), a dépêché le jeudi 16 et 20 janvier 2020 au Camp pénal de Liberté 6, une équipe d’observation, suite à la saisie de l’Onlp par Amnesty international /Sénégal, faisant état d’une allégation de «torture sur la personne» de Ousmane Sarr. Ce dernier a été arrêté dans le cadre d’une manifestation devant les grilles du Palais présidentiel, en compagnie de Guy Marius Sagna et Cie. L’équipe d’observateurs, composée entre autres, d’un commissaire divisionnaire de police à la retraite, d’un inspecteur d’administration pénitentiaire à la retraite et d’un expert en droits de l’Homme, avait pour mission de constater et d’ouvrir une enquête sur les faits allégués. Selon un communiqué de l’Observatoire, «un rapport sera dressé et envoyé aux autorités compétentes». Il faut savoir que l’Onlp est un mécanisme national de prévention de la torture et autres peines, traitements cruels, inhumains ou dégradants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here