PARTAGER

Moment de tristesse et d’émotion, la cérémonie de levée du corps à l’hôpital Principal et l’inhumation de Chérif Abdourahmane Fall Tilala l’ont été hier. Victime d’un accident de la circulation avec son épouse et son chambellan, ce guide des communautés «Baye Fall» et maure a fait l’objet de témoignages d’autorités étatiques et de l’homme politique Madické Niang.

Depuis hier, Serigne Abdou­rahmane Fall Tilala repose au cimetière Bakhya de Touba. L’illustre disparu, victime d’un accident de la circulation ce mercredi, sur l’autoroute Ila Touba, à hauteur de la commune de Khombole, au moment où il se rendait avec son épouse au Magal de Porokhane, a été accompagné dans sa dernière demeure par une foule nombreuse de fidèles, de disciples et talibés mourides. De nombreux dignitaires mourides, indique le site d’informations Dakaractu, surtout des descendants de Serigne Massamba Mbacké d’où était issue sa regrettée épouse Sokhna Adja Faty Gaye, ont honoré de leur présence cet instant de deuil qui frappe la communauté maure et les «Baye Fall». Cette dame qui a perdu aussi la vie au cours de l’accident de mercredi repose à côté de son défunt mari.
Ce moment de recueillement dans la capitale du Mouridisme a été précédé hier matin à Dakar par la cérémonie de levée du corps de l’illustre défunt à la morgue de l’hôpital Principal. Une rencontre à laquelle de nombreuses autorités de l’Etat, à la tête desquelles il y avait le ministre d’Etat, secrétaire général de Présidence, Mahammed Boun Abdallah Dionne, ont pris part. Le ministre d’Etat à la présidence de la République, Mbaye Ndiaye, après avoir rappelé les qualités de l’illustre disparu, a évoqué les moments qu’il a passés avec Chérif Abdou­rahmane Fall Tilala. Le ministre d’Etat a aussi indiqué avoir beaucoup œuvré à ses côtés pour la réunification de la communauté maure.
Le médiateur de la République a aussi fait un témoignage à l’endroit du disparu qui était présent aux obsèques de son fils tué aux Etats-Unis il y a quelques mois. Alioune Badara Cissé parle d’«un militant de la première heure». «Quand le Président Sall accéda au pouvoir, il s’est effacé. Et discrètement, il a voulu attendre le meilleur moment quand il y a trouble ou mésentente pour venir calmer», indique le médiateur de la République. ABC dit avoir un devoir de reconnaissance envers celui qui les a soutenus à travers son réseau. «Il s’est battu avec nous vers les années 2007, particulièrement par le regroupement des Maures du Sénégal», rappelle l’ex-numéro 2 de l’Alliance pour la République (Apr).
Me Madické Niang, ancien ministre d’Etat sous le régime du Président Abdoulaye Wade, a pour sa part regretté le décès de Serigne Abdourahmane Fall Tilala. L’ancien candidat à la Présidentielle 2019 parle d’une grande perte pour la communauté mouride et le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here