PARTAGER

Des chauffeurs et transporteurs de Touba se sont violemment affrontés hier dans l’enceinte de la gare routière qui abrite le bureau du regroupement. Ils exigeaient le partage de l’argent de la caisse de l’association estimé à 15 millions 700 mille francs Cfa. Ces affrontements ont occasionné l’interpellation d’une dizaine de chauffeurs et transporteurs. Ainsi, chacun des deux camps tentera de se laver à grande eau. Selon Abdourahmane Touré, porte-parole du Regroupement des chauffeurs de la gare routière de Touba héliport, leurs adversaires sont venus attaquer le bureau du Regroupement des chauffeurs sous prétexte que le président Idy Kâ est en phase avec le gouvernement par rapport à l’interdiction du transport inter-urbain. «Nous allons porter plainte, c’est sûr», a-t-il promis.
Pour sa part, le président du mouvement And suxali transport, Mame Cheikh, a fait savoir qu’ils étaient venus pour réclamer ce qui leur revient de droit. «Nous sommes dans le secteur du transport et depuis presque plus deux mois, nous sommes en chômage. Si on verse notre argent dans le regroupement des chauffeurs, c’est pour le social. Aujourd’hui, notre caisse a une somme de 15 millions 700 mille», poursuit-il. A l’en croire, pratiquement tous les regroupements de chauffeurs du pays ont appuyé leurs membres, sauf celui de Touba. Ainsi, Mame Cheikh de préciser : «Le camp de Idy Kâ nous a attaqués avec des armes blanches et des pistolets. Demander ce qui nous appartient ne méritait pas cela.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here