PARTAGER

Les autorités sanitaires ont d’énormes difficultés à faire respecter à certains cas suspects les mesures de quarantaine. Selon le médecin-chef de la région de Diourbel, cinq cas suspects à haut risque d’une famille infectée au Covid-19 refusent les prélèvements.

C’est une situation inédite : 5 cas suspects à haut risque d’une famille touchée par le Covid-19 refusent les prélèvements. Cette concession sise au quartier Madiyana de Touba compte 43 personnes dont l’une a été testée positive et transférée à l’hôpital Fann de Dakar. Selon lui, même si cette maison est mise en quarantaine et encerclée par les forces de défense et de sécurité, il demeure un danger. Las de multiplier les injonctions pour faire respecter à cette famille les mesures de quarantaine, Dr Mamadou Dieng appelle à l’aide : «Nous avons vraiment besoin de l’intervention des autorités compétentes pour régler la situation, car cette famille ne nous facilite pas la tâche. Elle présente un réel danger pour la société.»
L’occasion a été aussi saisie par le médecin-chef de la région médicale de Diourbel de rappeler que la commune de Touba a enregistré hier 6 cas contacts positifs au Covid-19. «Ces nouveaux infectés, selon lui, sont des cas contacts des cas communautaires qui étaient suivis par nos services.» A en croire Dr Mamadou Dieng, ces malades sont internés au centre de traitement au coronavirus de Darou Marnane.
Il a ainsi précisé que 41 cas de coronavirus ont été recensés dans les villes de Touba et Mbacké depuis le 10 mars dernier. «26 patients ont été déclarés guéris, 2 autres évacués au service des maladies infectieuses de Fann à Dakar. Depuis quelques jours, la pandémie connaît un regain dans la région de Diourbel, précisément à Touba et Mbacké où sont apparus des cas issus de la transmission communautaire», fait-il remarquer. Toutefois, Dr Dieng a tenu à préciser que les autorités sont en train de mener des investigations pour identifier d’autres cas contacts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here