PARTAGER

Les sieurs Saliou Thiam et Cheikh Lô, mis en cause dans l’affaire de la saisie d’armes à Touba, ont passé la nuit hier au Commissariat urbain de Diourbel après un retour de Parquet.

L’affaire de la saisie du lot important d’armes et de munitions est loin de connaître son épilogue. En effet, Saliou Thiam, âgé d’environ 65 ans, a été arrêté le week-end dernier par les éléments de la police de Gouy Mbinde avec un arsenal composé de 110 armes à feu et 807 munitions. D’après le sieur Thiam qui a dénoncé Cheikh Lô à la police, ce dernier serait non seulement son présumé fournisseur mais il travaillait également pour lui. Présentés au maître des poursuites, ces deux mis en cause ont fait l’objet d’un retour de Parquet et sont gardés dans les locaux du Commissariat urbain de Diourbel.
Force est de rappeler que Cheikh Lô, qui semble être un grand notable et très proche du khalife de Darou Mousty, avait été arrêté en novembre dernier à Pékesse dans l’affaire dite de la saisie des 750 munitions de l’Armée sénégalaise. Toutefois, Saliou Thiam a été mis aux arrêts samedi dernier par les limiers de Gouy Mbind avec un arsenal décrit comme suit : «110 armes à feu de divers calibres dont 18 Pa (pistolet automatique), 21 armes de fabrication artisanale et 71 fusils. 807 munitions dont 634 pour Pa, 53 pour Fap (Fusil à pompe), 98 munitions de guerre, 16 chargeurs et 2 jumelles.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here