PARTAGER

En mission à Thiès, le directeur de la Réglementation touristique au ministère du Tourisme et des transports aériens, Ismaïla Dione, a annoncé que la Commission nationale d’agrément et de classement des établissements touristiques a proposé la fermeture des établissements qui ne respectent pas les normes. Cela, pour assainir l’industrie hôtelière.

Les professionnels de l’hôtellerie sont avertis. La Commission nationale d’agrément et de classement des établissements touristiques du ministère du Tourisme et des transports aériens a proposé la fermeture de tous les établissements hôteliers qui ne respectent pas les normes requises. C’est en tout cas l’annonce faite par le directeur de la Réglementation touristique, Ismaïla Dione, en visite à Thiès dans le cadre d’une pose de panonceau de classement des hôtels thiessois. Il a expliqué : «Ce n’est pas dans une logique de sanctionner, mais on va assainir. C’est la volonté du président de la République que nous sommes en train de matérialiser. Le ministre du Tourisme veut mettre de l’ordre et assainir le secteur. Et c’est dans l’intérêt des hôteliers, eux-mêmes, qui ont fait la demande de ce classement.» S’agissant des maisons de passe et autres auberges qui ne respectent aucune norme et qui pullulent dans la ville aux deux gares, M. Dione de renseigner que la tutelle et toute l’Administration «va mettre de l’ordre» dans ces lieux «dans les prochains jours». Parce que, dit-il, «nous voulons que le Sénégal soit une destination respectable et respectée. Nous avons des professionnels rompus à la tâche qui ont fait des investissements vraiment dignes de ce nom. Nous ne pouvons pas accepter que d’autres viennent s’inviter dans la profession et qui ne respectent pas les normes qui ternissent à la limite même l’image de la destination».
Outre la proposition de la Commission nationale d’agrément et de classement des établissements touristiques, M. Dione est revenu sur le classement de la région de Thiès fait par ladite commission. Il a informé : «Après Dakar, le classement des établissements d’hébergement éligibles à la norme Cedeao s’est effectué il y a de cela deux mois dans toute la région de Thiès. On s’est rendu compte que sur les 46 établissements éligibles, nous en avons classé 38 parce que ce sont eux qui respectent les critères d’une étoile à 5 étoiles. Dans la région, on s’est retrouvé avec 2 hôtels 5 étoiles et 8 hôtels 4 étoiles.» Mais, fera-t-il remarquer, «ce qui attire notre attention, c’est la prédominance de la catégorie 2 et une étoile». Ce qui veut dire, à ses yeux, «qu’on doit relever le plateau au niveau de la région et en particulier dans le département de Thiès qui ne compte qu’un hôtel 4 étoiles. Les autres, c’est à partir de 2 étoiles».
Pour dire, selon Ismaïla Dione, toute la pertinence du classement qui «n’est pas une sanction pour certains ni une récompense pour d’autres, mais une situation de référence que nous avons établie pour savoir un peu l’offre d’hébergement que nous avons au Sénégal. Et sur la base de cela, voir comment l’améliorer afin de contribuer à faire du Sénégal une destination touristique de référence dans la sous-région, mais aussi au niveau africain». Aussi, ajoute-t-il, «la pose de panonceau est une grande première au Sénégal».
A ce titre, le directeur de la Réglementation touristique au ministère du Tourisme et des transports aériens a lancé un appel aux hôteliers «de ne pas prendre ça comme une sanction, mais de se focaliser sur les recommandations faites par la Commission nationale de classement qui est composée des administrations, notamment le Sapco à Mbour, le Service régional du tourisme à Thiès. Elle est là pour les accompagner et les encadrer pour se conformer à la norme en respectant les différents critères pour chaque catégorie. De même que le secteur privé. Et sur la base des recommandations, nous allons élaborer un plan d’accompagnement des hôtels, parce qu’il y a des problèmes qui reviennent au niveau de tous les établissements. Des problèmes liés surtout à la réception, à l’accueil, la tenue du personnel de manière générale, mais aussi le respect des normes environnementales, les chambres, les équipements…».
Dans son speech, il a annoncé que le classement des hôtels ne se limitera pas seulement aux deux régions stratégiques de Dakar et Thiès. «Ce sera au niveau national». Pour Ismaïla Dione, «le Sénégal ambitionne d’accueillir pas mal d’évènements de niveau mondial, notamment la Biennale de Dakar, les Jeux olympiques de la jeunesse. Nous pensons donc que c’est une très bonne chose de catégoriser notre capacité d’hébergement pour que le client qui vient puisse dès l’entrée savoir exactement le niveau de services qui l’attend dans un réceptif donné».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here