PARTAGER

Thiès engage les derniers réglages sur les préparatifs de la 2e édition du Tournoi des 16 Nations de l’Ufoa à deux semaines de l’ouverture prévue le 28 septembre prochain. Dans ce cadre un Comité régional de développement (Crd) spécial d’évaluation a été présidé par le chef de l’exécutif régional, Mouhamadou Moustapha Ndao, en présence du directeur de Cabinet du ministre des Sports, Ibrahima Ndao, du président de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), Me Augustin Senghor, par ailleurs président de la Zone Ufoa A, du Comité d’organisation qui regroupe des membres de la Zone Ufoa et ceux de la Fédération. Ceci, pour faire le point sur l’état d’avancement de toutes les questions relatives à la bonne tenue de cet évènement sportif pour assurer une bonne organisation.
Ainsi le gouverneur de la région de Thiès s’est intéressé de près aux questions de l’hébergement, de la restauration, du transport, de l’organisation pratique des matchs. Sans compter la sécurité, la salubrité, la couverture médicale et médiatique… Et d’assurer que «toutes les dispositions seront prises pour une bonne couverture du Tournoi».
Dans ce cadre, il a mis en place un Comité de suivi. Aussi, Mouhamadou Moustapha Ndao a tenu à lancer un message à l’endroit des populations thiessoises pour que l’évènement sportif soit «très populaire. Surtout qu’une grande chaine de télévision, Walt Disney, a décidé d’accompagner l’Ufoa». Sous cet aspect, il renseigne que «la Fédération a fait un effort parce que les tickets seront donnés gratuitement dans la tribune découverte et le virage. Ce qui reste c’est de s’organiser pour amener le maximum de monde au stade Lat Dior de Thiès». A ce titre, le gouverneur de la région de Thiès a demandé aux «Navétanes de participer de même que la Ligue régionale et les écoles de football de Thiès».

Une mini-Can à Thiès
A sa suite, Me Augustin Senghor, président de la Fsf, de signaler que depuis plusieurs mois le Comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Ufoa est à pied d’œuvre et tous les aspects organisationnels sont globalement maitrisés, pour que cette deuxième édition, après celle du Ghana en 2017, soit une réussite. D’où, selon le président de la Zone Ufoa A, «l’importance de ce Crd qui est un moyen de voir avec les autorités locales mais aussi les acteurs locaux comment faire en sorte que cet évènement-là soit un succès».
S’agissant de l’enjeu de ce tournoi, Me Senghor explique : «Nous allons organiser pratiquement une mini-Can avec 16 équipes dont 15 de l’Afrique de l’Ouest et aussi le Maroc. C’est pratiquement la moitié des équipes qui étaient qualifiées à la dernière Can qui sont présentes. Cela montre le niveau de cette compétition mais aussi le grand défi qui nous attend et que nous devons relever avec la mobilisation des Thiessois pour une réussite totale.» Il insiste : «C’est une première pour Thiès et ça doit être une première réussie. Le projet montre aujourd’hui la place que Thiès occupe dans le dispositif du football sénégalais.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here