PARTAGER

Pour la deuxième édition du Tournoi international de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb) qui s’est achevée ce dimanche, ce sont les locaux qui ont survolé quasiment toutes les compétitions. Et cela, à l’issue d’une semaine de rivalité dans différentes disciplines entre des pays de la sous-région dont le Cap Vert, la Mauritanie, la Gambie et des Universités nationales et autres institutions.
En football, l’Ugb a dominé une belle formation de l’Univer­sité Catholique l’Afrique de l’ouest (Ucao) à l’issue de la séance des tirs au but (0-0 à la fin du temps réglementaire. Une finale en présence des autorités de l’université dont le Recteur, Baydallaye Kane, le directeur du Crous, Ibrahima Diao, mais aussi du directeur de Cabinet du ministre de l’Enseignement supérieur, Amadou Tidiane Ndiaye.
Vainqueur de la dernière édition, l’Iseg a terminé à la quatrième place derrière l’université de Gambie dont c’était la première participation. Même performance au handball où les filles saint-louisiennes ont littéralement écrasé leurs consœurs de l’université Alioune Diop de Bambey (15 à 2), au stade Me Babacar Sèye.
En karaté, la palme est également revenue aux athlètes de l’Ugb qui ont remporté quasiment toutes les médailles. Par contre, au Volley-ball, la partie n’a pas été facile pour les Saint-louisiens qui ont bataillé jusqu’au quatrième set pour finalement prendre le dessus sur l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad).
Faute de combattants, la lutte n’a finalement pas été retenue pour la présente édition. Alors que des disciplines comme le basket n’ont pas été choisies par le Comité d’organisation qui était pourtant la discipline phare lors du lancement du tournoi, il y a deux ans.
Sous ce chapitre, Mme Kane Racky Ba promet le retour de la balle orange lors de la prochaine édition. «C’est possible de retrouver le basket, l’année prochaine. On a été beaucoup sollicité à ce niveau. On va travailler là-dessus», a promis la coordinatrice de la cellule du Tuifoot.
Tirant le bilan de la seconde édition, les autorités ont tenu à magnifier le soutien du chef de l’Etat, Macky Sall, pour les efforts consentis pour la tenue de l’événement. Conscient de l’enjeu et de l’importance de réunir la jeunesse africaine et estudiantine autour d’un même idéal, ces derniers entendent poursuivre cette noble mission.
En attendant, ils ont promis de se pencher sur les mesures idoines afin d’offrir à l’étudiant-sportif, un meilleur cadre pour son rayonnement, lors d’un panel sur le Statut du sportif de haut niveau, tenu dimanche au sein de l’université. Une question qui a suscité beaucoup d’intérêt auprès des acteurs.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here