PARTAGER

Pour les petits bouts de chou qui arpentent les rues des villes sénégalaises à la recherche de leur pitance, le calvaire continu. Plus de 30 000 talibés répertoriés dans le pays. Quelquefois mortellement bastonnés par leurs maîtres. Mais la vie continue. Ce ne sont que de pauvres enfants ! S’attaquer de front au problème risque de mécontenter toute cette classe maraboutique qui ne jure que par Dieu, le Coran et le Prophète (Psl). Qu’à cela ne tienne, les adultes qui les utilisent pour gagner leur croute peuvent continuer à les exploiter allègrement. C’est le Sénégal !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here