PARTAGER

La démocratie sénégalaise est une œuvre chaque jour perfectible. Il a suffi de quelques échauffourées, à différentes parties du pays, pour que le Premier policier du Sénégal se rende compte qu’il ne lui était pas politiquement profitable de s’enfermer dans un juridisme de mauvais aloi, en refusant d’adjoindre des forces de sécurité aux 4 candidats qui concourent au suffrage universel contre son Président-candidat. L’aune d’une élection non calamiteuse, c’est aussi la paix des cœurs et des ménages à la sortie du scrutin. Cela, on ne peut l’obtenir que si la campagne a été paisible, qui aura vu tous les candidats mis au même pied.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here