PARTAGER

L’administrateur apostolique du diocèse de Tambacounda, monseigneur Jean-Pierre Bassène, a sollicité jeudi, à l’occasion de la célébration de la fête de Toussaint, la prière des défunts afin que règnent la paix et la stabilité lors de la Présidentielle du 24 février prochain. «Ceux-là que nous visitons aujourd’hui sont au ciel pour rejoindre Dieu la miséricorde, Dieu le pardon. Ce sont des citoyens qui ont eu à voter de leur vivant. Nous leur demandons de prier pour nous auprès de Dieu pour notre pays en ce moment où nous allons vers une échéance électorale», a-t-il supplié.
S’exprimant au cours de la cérémonie officielle de la célébration de la fête de Toussaint au cimetière catholique de Tambacounda, l’évêque a expliqué que leurs prières devraient «faciliter toutes les démarches ayant trait à l’organisation des élections démocratiques dans la paix». «Les morts que nous sommes venus visiter nous souhaitent la bienvenue. Ceux qui de leur vivant ont mené de façon endurante et persévérante les vertus de la paix, la justice, l’amour du prochain, prions pour eux afin qu’ils prient également pour nous», a exhorté Mgr Jean-Pierre Bassène. Il a insisté sur la nécessité pour les croyants sénégalais de vivre en harmonie pour préserver la paix dans le pays, tout en les encourageant à «fréquenter les mosquées, les églises ou d’autres lieux de culte pour prier Dieu».
Pour sa part, le gouverneur de la région, El Hadj Bouya Amar, a magnifié «l’esprit sénégalais, caractérisé fondamentalement par sa croyance en Dieu». «Nous sommes une Nation religieuse. Et cela est un signal fort dans la préservation de la stabilité et la paix», a-t-il loué. Auparavant, le gouverneur a déposé une gerbe de fleurs au monument dédié aux «morts». Un geste qu’il a répété dans les cimetières de la commune.
Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here