PARTAGER

C’était l’erreur de trop à ne pas commettre, mais c’est fait : Adama Barrow s’est réfugié à Dakar depuis ce dimanche 15 janvier 2017.
Aussi, a-t-il laissé derrière lui un Peuple gambien désormais orphelin de son Président élu, totalement livré à lui-même ou à la merci du Président sortant Yahya Jammeh.
Déjà, ce fut une faute que d’avoir accepté d’être convoyé à Bamako, au Mali, par les Présidents du Nigeria, du Ghana et du Liberia pour ensuite ne pas occuper la chaise gambienne, restée vide tout au long du 27ème Sommet Afrique-France. «Et plus grave encore, selon l’enseignant et fin connaisseur de la situation politique en Gambie, Dr Pape Chérif Bertrand Bassène Akandijack, il n’a jamais daigné parler aux Gambiens (sauf suite à la réaction de Jammeh), ce qui commença sérieusement à agacer ses compatriotes qui le trouvaient trop bavard et pas reconnaissant envers eux…»
Mais en s’enfuyant, il ne fait pas que déserter Banjul. Il encourage aussi et surtout ceux de ses compatriotes qui hésitent encore à franchir le pas, à prendre le chemin de l’exil.
Dakar appréciera et prendra certainement la mesure des difficultés qui se profilent à l’horizon et dont il aura été de toute façon et de toute évidence l’un des principaux responsables.
Pour sa part, le Président Yahya Jammeh peut d’ores et déjà savourer sa victoire, inespérée peut-être jusqu’alors.

Jean-Marie François BIAGUI
Président du Parti Social-Fédéraliste (Psf)
jmfbiagui@hotmail.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here