PARTAGER

Cette phrase débitée par Son Excellence continue encore de bourdonner dans nos oreilles comme une foudre en pleine tempête. Au-delà du mépris flagrant qu’il voue à la classe maraboutique, surtout celle issue de Touba, le Président Macky Sall, de par ses faits et gestes quotidiens, prouve qu’il est loin d’être un fervent talibé mouride même s’il prétend le contraire.
On lui concède le fait qu’il ait quitté une autre confrérie, à l’instar de Idrissa Seck, pour rejoindre la communauté mouride en 2000. Personne ne pourra me contredire puisqu’il eut, lui-même, déclaré que «c’est Darou Khoudoss qui a constitué ma porte d’entrée dans le Mouridisme. En 2000, je suis venu ici par l’entremise de Serigne Mbacké Sokhna Lô. C’est lui qui m’a présenté à Serigne Mohamed Mbacké. J’ai passé deux jours ici avec mon épouse et Baïla Wane et à mon retour sur Dakar, j’ai été nommé ministre de l’Hydraulique.» Cette période correspondait avec la prise de pouvoir du Président Wade qui a fini de clamer sur tous les toits du monde que c’est par la grâce de Serigne Touba qu’il est devenu président de la République du Sénégal. Il est né mouride, a grandi dans le milieu mouride et a eu la chance de connaître tous les fils de Cheikh Ahmadou Bamba. Donc, Me Wade n’est pas un Mouride de circonstance.
Cela ne l’a pas empêché, lorsqu’il fut Président, de traiter tous les chefs religieux des différentes confréries sur le même pied. L’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy de Tivavouane, la compagnie de gendarmerie, la caserne des sapeurs-pompiers, le nouveau marché et beaucoup d’autres infrastructures modernes dans ce lieu saint portent son empreinte. En revanche, le Président Macky Sall, qui est issu d’une famille tidiane, se targue d’y avoir construit un petit auditorium lumineux, délaissant du coup le centre hospitalier qui se trouve actuellement à l’agonie, car manquant de médicaments.
De plus, qu’a fait Macky Sall qui a eu un cumul de budgets de plus de 20 mille milliards de F Cfa depuis qu’il est à la tête du Sénégal pour la deuxième capitale économique du pays ? Sous son magistère, la ville de Touba n’a pu obtenir que 5 forages dont un seul qui tombe constamment en panne, construit par le gouvernement. Les 4 autres ont été financés par les talibés mourides. Me Wade en avait construit 14 en 12 ans, Abdou Diouf 7 en 20 ans et Senghor 2 en 20 ans. C’est aussi Me Wade qui a élargi le titre foncier de la ville sainte en le portant à 30 mille ha alors qu’il fut initialement à 400 ha. C’est toujours le père de la démocratie sénégalaise qui, de par sa munificence, a gracieusement offert 6 ha à la communauté mouride, lui permettant de faire du coup de Mazalikoul Djinan l’une des plus grandes mosquées de l’Afrique.
Je doute fort que l’Apériste en chef ait pu mettre 7 milliards de F Cfa pour l’achèvement des travaux de ce joyau. Cette mosquée a été financée uniquement et entièrement par les talibés mourides via le compte bancaire qui fut mis à leur disposition. Pensez-vous que le Président Macky Sall qui n’a jamais construit la plus petite mosquée à Fatick va injecter une somme aussi colossale pour cette mosquée qui était déjà prête à accueillir les milliers de fidèles mourides à son arrivée au pouvoir ? Le marché de Fatick compte à peine deux toilettes dysfonctionnelles. Quelqu’un qui n’est même pas capable de construire des toilettes pour les commerçants de sa ville d’origine, peut-il être capable de faire plus pour des gens qu’il déteste au plus profond de lui, même s’il feint de montrer le contraire ? L’éclairage public et les voiries externes sont les seules choses réalisées par ce gouvernement. Ce qui est plus que normal, car relevant des missions régaliennes de l’Etat. De là à dire que ces minuscules travaux ont pu coûter 7 milliards de F Cfa!
N’est-ce pas le Président Macky Sall qui avait bloqué l’actuel khalife, Serigne Mountakha Mbacké, lors de la prière du vendredi précédant le grand Magal de 2015, obligeant ce dernier à rebrousser chemin et à rater la prière du vendredi 27 novembre 2015 ? Chose qui ne lui était jamais arrivée auparavant. Quelle coïncidence puisque c’est ce vendredi 27 septembre que la grande mosquée mouride de Dakar sera inaugurée. Comme quoi, on peut tromper tout le monde sauf Serigne Touba. N’est-ce pas lui qui est entré avec ses chaussures souillées à l’intérieur de la grande mosquée de Touba le vendredi 26 octobre 2018 ? Ce qu’aucun talibé mouride n’ose imaginer, alors même que le porte-parole, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, avait porté des chaussettes. Déjà en novembre 2017, alors accompagné de Abdoulaye Mbaye Pekh, il avait porté son bonnet carré à l’intérieur de la grande mosquée. Ce qui est contraire aux coutumes de la communauté mouride.
N’est-ce pas lui qui déclarait toujours le 26 octobre 2018 que «le Magal correspondait au retour d’exil de Cheikh Ahmadou Bamba», alors que même les non-musulmans savent qu’il correspond à son départ d’exil ! N’est-ce pas lui qui a fait condamner feu Cheikh Béthio Thioune, à travers sa justice sélective, à 10 ans de prison ferme alors que ce dernier n’a, de son vivant, jamais tué une poule ! Pendant ce temps, le meurtrier du détenu Ibrahima Mbow, protégé par son procureur, est libre comme le vent. Cheikh Béthio (Psl), malgré tout ce que vous pouviez lui reprocher, convoyait durant chaque Magal des milliers de bœufs pour célébrer le Magal de Touba comme l’eut recommandé notre vénéré guide Cheikh Ahmadou Bamba. Mais cela ne surprend guère ceux qui connaissent l’homme Macky, vu qu’il fait partie des dernières personnes que le vénéré Serigne Saliou Mbacké a reçues. Ce n’est pas pour rien que le savant Serigne Sidy Mokhtar Mbacké (Psl) avait refusé, le 24 décembre 2012, le tableau rempli de versets sataniques que Marième Faye Sall voulait lui remettre. Pour Macky et son épouse, tout se résume à la magie noire et ils n’épargnent personne. L’eau que les Sénégalais boivent est infectée, selon Serigne Moustapha Sy. Et Dieu sait qu’il sait de quoi il parle.
Que le Président Macky Sall considère tous ces dignitaires religieux qui se sont battus corps et âmes pour porter haut les couleurs de l’islam comme des citoyens ordinaires, c’est son problème ! Dans tous les cas, cela n’enlèvera en rien le grade de Khadimou Rassoul reçu par Cheikh Ahmadou Bamba. Et nul doute qu’au jour du jugement dernier, beaucoup de ses fidèles entreront au paradis grâce à lui, car il a consacré toute sa vie à son seigneur. Le fait de l’avoir vu en rêve, en 2004, assis par terre avec Mame Cheikh Ibra Fall et deux autres Sahadas à côté du prophète Mouhamed qui trônait sur une chaise, tout de blanc vêtu, me certifie que Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké est plus qu’un homme de Dieu.
Eternel Wadiste – Moïse RAMPINO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here