PARTAGER

Alors que certains membres de son Cabinet s’épanchent dans la presse pour affirmer qu’ils sont toujours en fonction, le président de la Répu­blique a fait afficher hier au Palais une note indiquant qu’il a mis fin aux fonctions de tous les ministres d’Etat, ministres conseillers, conseillers spéciaux, ambassadeurs itinérants, entre autres. Et Le Soleil l’avait d’ail­leurs annoncé hier en citant le décret 2019-756.

Un gros coup de pied dans la fourmilière du Palais présidentiel. C’est ce qu’a fait le chef de l’Etat en mettant fin aux fonctions de tous les membres de son Cabinet. Le Soleil l’avait annoncé dans son édition d’hier en donnant la référence du décret 2019-756 en date du 5 avril 2019 qui s’impose ainsi aux ministres d’Etat, ministres conseillers, ambassadeurs itinérants, conseillers spéciaux, conseillers techniques, chargés de mission, etc. Puisque certains n’arrivent toujours pas à croire qu’ils font partie de ce gros coup de balai présidentiel, Le Quotidien a appris que le Président Macky Sall a fait afficher hier une note dans ce sens dans les murs du Palais pour que nul n’en ignore. Certainement en attendant sa publication dans le Journal officiel. Dans les colonnes de L’Observateur, Cheikh Kanté déclare : «Je suis toujours le ministre du Suivi du Plan Sénégal émergent. Je devais même siéger au Conseil des ministres de mercredi dernier. Je bénéficie encore et toujours de la confiance du chef de l’Etat et je l’en remercie infiniment.» Mais c’est justement la curiosité qu’il n’ait pas participé au premier Conseil des ministres sous l’ère Macky II. Depuis sa nomination à ce poste après les Législatives de 2017, l’ancien directeur général du Port autonome de Dakar n’avait jamais – ou presque – raté la réunion hebdomadaire. Et dans les comptes rendus, c’était un leitmotiv : «Le ministre auprès du président de la République, chargé du Suivi du Pse, a rendu compte de l’état d’avancement des projets et réformes.» Mais Cheikh Kanté n’est pas le seul à être zappé de la rentrée du gouvernement mercredi dernier. Aucun ministre d’Etat, en l’occurrence Mbaye Ndiaye, Mahmout Saleh, Eva Marie Coll Seck et Ndèye Marième Badiane, n’était admis au Conseil des ministres.

Mbaye Ndiaye : «Je n’ai pas encore vu un décret mettant fin à mes fonctions»
Interrogé hier par Le Quotidien, Mbaye Ndiaye semble s’étonner de la question et se voit toujours dans sa veste de ministre d’Etat. «Vous avez entendu qu’on m’a relevé ?», demande-t-il. Après un «non», il ajoute : «Je suis au même niveau d’information que vous.» Mais pourquoi alors n’a-t-il pas participé au premier Conseil des ministres ? Mbaye Ndiaye dit : «C’est quand vous recevez le dossier que vous y allez. Sinon, par mesure de prudence, il vaut mieux attendre. Je n’ai pas été invité au dernier Conseil. On m’a demandé de rester. En tout cas, je n’ai pas encore vu un décret mettant fin à mes fonctions de ministre d’Etat.» C’est pourtant celui indiqué par Le Soleil.
Cependant, certains collaborateurs congédiés par le chef de l’Etat pourraient revenir au Palais. Et Macky Sall avait dit lors de ses adieux à son Cabinet qu’il remerciait tous, en attendant de voir qui doit revenir ou pas. Mais apparemment, il veut revoir son entourage en mettant la gomme sur tous ces contrats.
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here