PARTAGER

Le Collectif des lutteurs a rencontré dimanche 27 mai à Pikine Boy Niang pour une harmonisation des points de vue qui a débouché sur un «échange très constructif».
Une ambiance bon enfant autour d’un ndogou croustillant a rythmé la rencontre entre ledit collectif amené par le président, Khadim Gadiaga, et les présidents d’honneur, Boy Kaïré et Moustapha Guèye, et le lutteur Boy Niang. Ce dernier, aux côtés de son père, De Gaulle, a adouci les relations avec le Collectif des lutteurs qui «s’inquiétait de sa démarche, ces derniers temps».
Le bourreau de Sa Thiès a expliqué les raisons de sa présence auprès du ministre des Sports, Matar Bâ, en visite de chantier à l’Arène nationale, vendredi dernier et à Kolda, à l’occasion du drapeau du chef de l’Etat. Tout cela, souligne l’enfant chéri de Pikine, découle d’une invitation de «son ami, le ministre des Sports».
Après des «échanges approfondis et fructueux», toutes les équivoques ont été levées. Et Boy Niang soutient être de tout cœur avec ses pairs lutteurs. Mieux, il partage le plan d’actions et dit être prêt à participer à toutes les rencontres du collectif…A aller au charbon quoi !
Les deux parties réaffirment, à cette occasion, leur volonté d’œuvrer au «renforcement du collectif» dans plusieurs domaines d’intérêt commun, partagent l’avis que le combat de ladite structure doit concerner tous les lutteurs. Ils conviennent également de la nécessité d’aller vers une grande Assemblée générale. Pour dérouler leur plan d’actions…
Le collectif, après avoir remercié Boy Niang et son père De Gaulle pour «l’accueil chaleureux» dont il a été l’objet, va poursuivre ses échanges avec le monde de la lutte. Il a déjà calé pour Modou Lô, ce mardi, avant de rencontrer Balla Gaye 2 dans la semaine. Eumeu Sène en voyage, et joint par Moustapha Guèye, partage le combat du collectif.
Avec Senego

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here