PARTAGER

Astou Fall risque une peine d’emprisonnement de 10 ans ferme pour le crime présumé d’infanticide. Hier devant le juge de la Chambre criminelle et ses assesseurs, elle a reconnu son erreur. Elle avait enveloppé son nouveau-né avant de l’abandonner dans un endroit. Mais selon le représentant du Parquet qui a requis 10 ans, les constatations du médecin ont conclu que le bébé est né vivant. «Elle n’a pas tué cet enfant. Le certificat de genre de mort n’a jamais parlé de strangulation. Elle était désemparée. Je vous demande de la comprendre dans sa situation. La peine est assez exagérée. Soyez très clément à son endroit», a plaidé Me Daf selon qui l’accusée est orpheline, veuve et mère de 3 enfants en charge. L’affaire a été mise en délibéré au 5 février.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here