PARTAGER

Une autorité douanière, en poste au Port autonome de Dakar et qui souffrirait de troubles mentaux, a égorgé sa fille. L’homme est actuellement interné pour raison médicale. Une enquête est ouverte pour tirer cette affaire, qui est une véritable tragédie familiale, au clair.

C’est un «drame» qui étreint sa famille biologique et professionnelle. Le sentiment de tristesse prédomine après ce qui s’est passé hier aux Mamelles où un homme a tué sa fille. L’homme en question, qui est une autorité douanière, est le chef de Section d’écritures au môle 2 du Port autonome de Dakar (Pad). Quelles peuvent être les motivations d’un homme pour qu’il égorge sa fille ? Pour l’instant, cette question reste sans réponse.
Au sein de la douane, la consternation est totale. Le chef du Bureau des relations publiques et de la communication des douanes, le colonel Alpha Touré Diallo, est «surpris par ce qui s’est passé». Il a relevé que l’auteur des faits est actuellement interné dans une structure hospitalière pour bénéficier d’un suivi médicalement. Sans donner plus de détails concernant le lieu. Le colonel Diallo a par la suite informé qu’une enquête a été ouverte pour apporter la lumière sur cette affaire. Il a tout de même tenu à préciser que son collègue souffre de troubles mentaux. Si pour l’heure les circonstances du drame sont à élucider, la douane, pour sa part, n’a reçu l’information qu’hier vers 8h.

Il souffrirait de troubles mentaux
Ce drame suscite des interrogations. En effet, depuis combien de temps l’auteur du drame souffrirait de troubles mentaux ? A-t-il bénéficié d’un suivi médical adéquat ? Le colonel Diallo parle de situation «inexplicable». Le chef du Bureau des relations publiques et de la communication des douanes préfère rappeler sa «compétence, sa piété et ses qualités humaines».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here