PARTAGER

Dans les déboires judiciaires de Khalifa Sall, Barthélémy Dias voit la «complicité» des journaux «Le Quotidien», «L’Observateur» et «Libération» avec le pouvoir. Le député-maire socialiste accuse ces publications d’être «le bras armé» de Macky Sall pour «décrédibiliser» le maire de Dakar.

Lunettes noires fixées aux yeux, Barthélémy Dias, habillé d’un kaftan bleu, d’un jean et d’une casquette à la tête, a l’étoffe d’un guerrier. Les pas fermes de ses chaussures All stars présagent un discours de va-t’en guerre. Sauf que cette fois-ci, ce ne sont pas Macky Sall et Ousmane Tanor Dieng qui courroucent le député-maire de Mermoz-Sacré Cœur. «Yakham Mbaye, Madiambal Diagne et Youssou Ndour sont des citoyens sénégalais et ont le droit de soutenir le Président Macky Sall mais non d’utiliser leurs organes de presse pour verser dans un complot «politico-journalistique» », enrage-t-il, le ton haut perché, face à la presse, hier, devant le portail du Tribunal de Dakar.
Dias fils accuse les journaux «Le Quotidien»,«L’Observateur» et «Libération» d’être en «complicité» avec le pouvoir en place pour «décrédibiliser» et «déstabiliser» Khalifa Sall. Pour lui, la procédure ouverte sur la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar passe de «reddition des comptes à un règlement de comptes». «Il est inadmissible qu’une autorité (Khalifa Sall) actuellement dans les liens d’une procédure qui relève d’une enquête et que ses avocats n’aient pas la possibilité de l’assister, n’aient pas accès à certains procès-verbaux, qu’on se permette de les divulguer et organiser des fuites dans la presse. Cela relève d’un vaste complot qui dépasse le monde politique pour toucher le monde journalistique», attaque le socialiste.
Convaincu que les journaux précités constituent le «bras armé» de Macky Sall, Barthélémy Dias appelle le Conseil national de régulation de l’audiovisuel à sévir. «Nous invitons les organes de régulation à mettre de l’ordre dans ce milieu. Ces journaux sont en train de violer la loi. Il est inadmissible et inconcevable qu’ils acceptent de rentrer dans ce complot en divulguant ces informations confidentielles», conclut-il. Sous un autre registre, Barthélémy Dias a soutenu que Khalifa Sall ne répondra aux questions des enquêteurs que si Macky Sall, Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng justifient les fonds mis à leur disposition.
bgdiop@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here