PARTAGER
Des reporters de la presse en ligne en train de rédiger leurs articles.

Dakaractu dénonce la «brutalité policière» dont ont été victimes ses agents au Palais de justice de Dakar lors du procès de Khalife Sall. «Au moment où ils cherchaient à recueillir les témoignages de personnalités venues assister au procès du maire de Dakar ce mardi, les reporters de Dakarctu sont violemment agressés par des policiers très excités. Non contents d’avoir empoigné notre confrère Ba­dara Diop, les limiers, débitant des insanités indignes de Assane Diouf, ont fait subir un vrai supplice de Tantale au cameraman Mamadou Lamine Mbaye dit Sellé. Ce dernier a été jeté dans le panier à salade avec une violence indescriptible», regrette le site d’informations qui se désole que des journalistes «qui ne font que s’acquitter de leur mission de service public dans une société dite de l’information soient ainsi malmenés». Il interpelle ainsi le ministre de l’Intérieur, M. Aly Ngouille Ndiaye. Sinon, il risque de se produire pire que le saccage de l’As et de 24 H Chrono, jadis dénoncé par l’opposant Macky Sall. En écho à cette plainte, le président de l’Upf, M. Madiambal Diagne, estime avoir pris acte en condamnant évidemment toute «forme de violence à l’endroit des journalistes et d’entrave à la liberté de presse».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here