PARTAGER

Les patients saint-louisiens atteints de cancers liés à l’Orl n’auront plus besoin de se rendre à Dakar pour se faire soigner. Ils peuvent désormais se faire traiter efficacement au Centre hospitalier régional de la ville. Cette avancée significative dans la prise en charge de cette maladie a été obtenue grâce à une collaboration entre le Dr Hadi Tall, chef du service Orl dudit hôpital, et le professeur Babin du Chu de Caen en France.

C’est une véritable révolution et un grand pas en avant qui viennent d’être réalisés par le Dr Tall, déjà très apprécié au Centre hospitalier régional (Chr) de Saint-Louis. Selon les explications fournies par le professeur Babin pour faire comprendre la portée du geste que vient de poser son collègue, la mission qu’il dirigeait et qui a été à Saint-Louis pendant plus d’une semaine s’est effectuée avec une équipe composée aussi de médecins de Toulouse, avec comme objectif de faire de l’enseignement et développer certaines chirurgies. Dans ce cadre, le Dr Hadi Tall, chef du service Orl du Centre hospitalier régional de Saint-Louis, a effectué une chirurgie sur un patient atteint du cancer du larynx. Cette chirurgie importante, de l’avis du professeur Babin, a duré huit heures, pour son collègue sénégalais qui a enlevé le larynx et effectué un geste large avant de mettre des lambeaux.
Cette opération est la cinquième chirurgie de ce genre effectuée par le Dr Tall depuis qu’il est à l’hôpital régional de Saint-Louis, a fait savoir le professeur Babin, qui a ajouté qu’en plus, le Dr Tall a monté un «lambeau précoétoral», ce qui constitue une prouesse technique importante. Le professeur Babin a amené avec lui différents matériels, composés entre autres, de «canules de trachéotomie», mais aussi d’une pince appelée «ligasur», assez révolutionnaire qui permet à la fois de se passer de fils pour faire des sutures et qui coagule et sectionne en même temps les vaisseaux, permettant ainsi un gain de temps énorme et assurant beaucoup plus de sécurité, dans la mesure où il y a moins d’hémorragies post-opératoires.  C’est cette pince qui a été utilisée par le Dr Tall pour arriver au résultat constaté.
Ce dernier, qui a réalisé cette opération inédite, a expliqué avoir passé une année de formation en Normandie. L’objectif de ce séjour en France était de former des Orl sénégalais qui reviendraient développer ces compétences dans leur pays. Grâce à cette formation, révèle-t-il, les patients saint-louisiens, qui faisaient d’habitude un trajet de plus de 270 kilomètres pour se faire soigner à Dakar ou hors du pays, avec des coûts extrêmement élevés pour la famille et pour les patients, peuvent maintenant se faire traiter sur place à côté de leurs familles, ce qui leur permet de faire des gains de temps mais aussi d’argent.
cdiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here