PARTAGER

L’Américain James P. Allison et le Japonais Tasuku Honjo remportent le Prix Nobel de médecine 2018 pour leurs travaux sur le traitement du cancer. Ce prix est le premier d’une série de prix décernés cette semaine par l’Assemblée Nobel de l’institut Karolinska de Suède.

Le Nobel de médecine attribué au duo James P. Allison et Tasuku Honjo, c’est le couronnement de l’immunothérapie, une stratégie de lutte contre le cancer, utilisée depuis quelques années. Ces traitements ciblent les cellules immunitaires pour qu’elles accomplissent leur mission : défendre l’organisme et combattre les intrus dangereux, en l’espèce les cellules cancéreuses.

Recherches innovantes
Les deux lauréats, James P. Allison, professeur au centre du cancer de l’université du Texas, et Tasuku Honjo, professeur à l’université de Kyoto, ont mené, chacun de leur côté, des recherches innovantes dans ce domaine. En particulier ils se sont intéressés aux verrous qui bloquent les défenses immunitaires et les empêchent ainsi de jouer leur rôle. Des traitements sont nés de ces recherches, en particulier contre des cancers virulents, mélanomes notamment.

Prestige
Les deux scientifiques avaient reçu ensemble en 2014 le prix Tang, présenté comme la version asiatique du prix Nobel. Ils partagent désormais le prestige du prix suédois, et les 870 000 euros associés à la récompense. «C’est une bonne nouvelle pour tout le monde, en particulier pour les malades (…) C’est une révolution équivalente à l’arrivée des antibiotiques», a commenté Eric Vivier, chercheur de l’Inserm, joint par l’Afp.
Rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here