PARTAGER
Abdoulaye Diouf Sarr, coordonnateur de la Ccr.
Pr Yérim Mbagnick Diop.

En attendant la commande du président de la République en ce qui concerne l’Artemisia au Madagascar, les autorités en charge du médicament vont se pencher ce jeudi sur le protocole d’utilisation de ce produit. Une réunion est prévue aujourd’hui pour voir les voies et moyens à emprunter pour son utilisation.

Alors que le débat sur l’efficacité du Covid Organics, mis au point par Madagascar pour guérir le coronavirus, fait rage et divise le monde scientifique, le directeur de la Pharmacie et du médicament, Pr Yérim Mbagnick Diop, a tenu à rassuré hier, dans un entretien avec la radio Xew-Xew Fm de Mbour, sur l’éventuelle utilisation de l’Artemisia au Sénégal pour soigner les malades atteints du Covid-19. Selon le directeur de la Pharmacie et du médicament, sur la base de la commande du président de la République, les techniciens de la santé vont encadrer l’utilisation de ce médicament qui aurait permis aujourd’hui à Madagascar de soigner ses malades atteints du coronavirus.
Pour harmoniser les procédés d’utilisation, Pr Diop annonce la tenue d’une rencontre aujourd’hui : «On va réunir le comité des experts du médicament incessamment, qui va se prononcer sur les voies et moyens d’encadrements éthique et scientifique, technique et réglementaire sur l’utilisation de l’Artemisia. Une réunion se tiendra dès demain (aujourd’hui).»
Par ailleurs, il a demandé à la population de se méfier des tisanes à base d’Artemisia qui sont vendus dans la rue comme complément alimentaire. «Il faut qu’ils sachent que les compléments alimentaires sont réglementés par l’Uemoa, nous allons mettre de l’ordre dans tout ça», prévient le directeur de la Pharmacie et du médicament.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here