PARTAGER

La filière turque a un nouveau candidat ; il s’agit de Diafra Sakho qui vient de rejoindre Bursaspor pour un prêt d’un an. L’ancien Ren­nais, qui «cède» la place à Mbaye Niang, entend profiter de la Super Lig pour rebondir.

Encore un joueur sénégalais qui file en Turquie comme pour confirmer cette tendance qui consiste à se refaire en Super Lig après des difficultés en club. Et c’est Diafra Sakho qui vient prolonger la liste. Il quitte Rennes, 6 mois après son arrivée, pour rejoindre finalement Henri Saivet au Bursaspor. En provenance du Fc Rennes, l’ancien meilleur buteur de la Ligue 2 française jouera dans le championnat turc pour se relancer. D’ailleurs, il était le grand absent de l’entraînement côté rennais ce jeudi.
Faut noter que Diafra était à l’étroit à Rennes depuis le début de la saison. Du coup, le départ de l’international sénégalais était envisageable. Et pour cause, Sakho a été hué lors de son match contre Angers (1-0, 2e journée).
L’attaquant sénégalais, titulaire au coup d’envoi à la pointe de l’attaque rennaise, avait cédé sa place en fin de match, sous les sifflets d’une partie du public du Roazhon Park, agacée par ses performances mitigées. Un geste qui n’avait guère plu à Diafra Sakho et qui a certainement motivé son choix de quitter le club en direction de la première division turque.

Rennes s’offre deux fusées : Niang et Sarr
Désormais, le club de Rennes a dans ses rangs trois (3) joueurs sénégalais, à savoir Ismaïla Sarr et Abdoulaye Diallo et Mbaye Niang. Ce dernier est arrivé hier en provenance de Torino sous forme de prêt avec option d’achat.
Prodige de la formation caennaise, Mbaye Niang effectue ses premiers pas en Ligue 1 à l’âge de 16 ans et 4 mois. Des débuts prometteurs qui attirent l’attention des sélectionneurs des Equipes de France jeunes et des plus grands clubs européens.
En 2012, le natif de Meulan-en-Yvelines choisit de s’engager avec les Rossoneri du Milan Ac, club avec lequel il disputera trois matchs de Ligue des champions et deux matchs d’Europa League. Il sera ensuite prêté successivement au Montpellier, au Genoa, puis à Watford avant d’être transféré au Torino où il retrouve le plaisir de jouer (26 matchs – 4 buts). Des sensations retrouvées qui lui ouvrent les portes du Mondial en Russie. Grand artisan de la victoire du Sénégal face à la Pologne (victoire 2-1), il est devenu le premier buteur sénégalais en Coupe du monde depuis 2002.
Au total, c’est avec un bagage de 107 matchs (17 buts) en Serie A que l’international âgé de 23 ans signe son retour en France. Il retrouve en attaque son compatriote Ismaïla Sarr ; d’où les ingrédients réunis de deux fusées qui pourraient faire très mal.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here