PARTAGER

Idrissa Seck a perdu le président des jeunes de Rewmi à Grand-Yoff. Papis Sylla a officialisé son ralliement à l’Apr aux côtés de Cheikh Bakhoum.

L’Apr de Grand-Yoff se massifie. C’est en ce sens que Cheikh Bakhoum a convaincu le président des jeunes de Rewmi dans cette commune. L’accueil s’est matérialisé samedi, à travers un meeting au terrain de basket de Konachap. «C’est moi qui ai organisé ce meeting dans le but d’accompagner mon frère Cheikh Bakhoum. C’est un ami de longue date qui m’a demandé de l’aider pour l’émergence de Grand-Yoff», a dit Pape Sylla. A l’en croire, le responsable local de l’Apr et directeur général de l’Adie l’a sollicité à «maintes reprises». M. Sylla précise aussi qu’il a été démis de ses fonctions à Rewmi après avoir «défendu farouchement des principes». C’est pourquoi, souligne-t-il, «j’ai décidé de contribuer à l’émergence du Sénégal». Cheikh Bakhoum se réjouit de son engagement à ses côtés. «C’est quelqu’un de très engagé pour sa commune et pour son quartier ici, à Konachap. Nous le félicitons pour sa décision d’accompagner le plan Sénégal émergent et le projet politique que nous avons pour la commune de Grand-Yoff», a-t-il déclaré.
Interpellé sur la nouvelle coalition de l’opposition, Cheikh Ba­khoum répond que c’est «du déjà vu». «C’est une coalition qui ne porte pas de projet politique, mais qui veut tout simplement stopper l’élan du Président et son équipe. Quand on nous parle de Wade avec tout ce qui s’est passé depuis qu’il a quitté le pouvoir, je ne crois pas qu’il puisse aujourd’hui représenter un quelconque espoir pour le pays. Les Sénégalais lui ont fait confiance pendant 12 ans. Il est temps qu’il soit assez généreux pour laisser la place aux jeunes générations», estime M. Ba­khoum. Qui invite ses camarades à taire leurs divergences pour donner à Macky Sall une majorité confortable à l’As­semblée nationale.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here