PARTAGER

Le médecin-chef de région : «Il faut arrêter le transport entre les 2 villes et fermer le marché»

La commune de Mbacké a enregistré hier ses deux premiers cas communautaires. Alors que les malades étaient seulement recensés à Touba. Une situation alarmante, selon le médecin-chef de la région, qui demande la fermeture des marchés et la suspension du trans port entre les deux villes d’autant plus que les deux nouveaux infectés travaillent au marché Ocass. En une semaine, le département a connu 7 cas com munautaires et plus de 30 personnes sont présentement confinées.

Depuis le début de la pandémie, le virus était «confiné» à Touba. Finalement, Mbacké vient d’enregistrer ses deux premiers cas, qui sont tous issus de la transmission communautaire. En effet, ils sont originaires de cette ville mais travaillent au marché Ocass de Touba, devenu une bombe au cœur de la ville religieuse. Selon Dr Mamadou Dieng, médecin-chef de la région médicale de Dakar, «l’un est un bijoutier et l’autre un marchand ambulant et ils fréquentent tous le marché Ocass de Touba».
Sans compter, précise le médecin-chef de région, que le 5ème cas issu de la transmission communautaire détecté samedi dernier est un professionnel de la santé qui travaille à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni de Touba. Par conséquent, les contacts de cet agent de santé sont mis en quarantaine. De l’avis de Dr Dieng, il fallait s’attendre à ce que la commune de Mbacké ait des personnes testées positives au Covid-19 avant d’ajouter qu’elles ont sûrement infecté d’autres personnes qui ne sont pas encore identifiées. Que faire pour rompre la chaîne de contamination ? «Il est temps de fermer les marchés et arrêter le transport entre Touba et Mbacké. Sinon la situation sera beaucoup plus compliquée car les marchés et le transport constituent une véritable source de propagation des cas communautaires», alerte le médecin. Il insiste : «La meilleure manière de réussir la lutte contre la propagation des cas communautaires, c’est la fermeture des marchés et l’arrêt du transport interurbain. On ne peut pas fermer les mosquées et continuer à ouvrir les marchés alors que les gens passent plus de temps dans ces lieux de commerce.» A l’en croire, les gens doivent respecter les mesures édictées par les autorités sanitaires. Toutefois, Dr Mama dou Dieng a fait savoir que ces deux malades sont internés au centre de traitement au coronavirus de Darou Marnane tout en soulignant que les équipes sanitaires sont sur le terrain pour identifier tous les contacts de ces tout nouveaux malades au coronavirus.
Il faut savoir que le département de Mbacké a enregistré 7 cas communautaires en une semaine.

4 Commentaires

  1. *En quoi Touba dérange t’il Madiambal et son groupe* ?
    Dans ce contexte de Covid19, la communication joue un rôle d’avant-gardiste ô combien important. Les populations ont besoin d’être imformées sur les méthodes préventives, sur le nombre de cas, sur les zones à risque entre autres informations. Cependant, le Quotidien a fait paraitre ce lundi 20 Avril 2020 un titre qui interpelle l’intellectuel, le critique géopolitique et le mouride que je suis à la fois.
    *Touba-Mbacké l’axe du mal*
    Dans ce titre, il y a du non-dit qui dépasse une information sur le nombre de cas positifs du covid19. L’auteur de l’article maitrise t’il une certaine géopolitique en relation avec l’expression *axe du mal* qui renvoie à la droite chrétienne, au millénarisme et messianisme américain?
    Suite à l’horreur des attentats du 11 Septembre, et dans sa croisade contre Ben Laden et Saddam Hussein, George W. Bush a utilisé pour la première fois de manière explicite l’expression *l’axe du mal* lors du Message sur l’état de l’Union de janvier 2002. Il faisant ainsi allusion aux régimes accusés à tort ou à raison de terroristes: l’Irak, l’Iran et, étrangement, la Corée du Nord : « Les Etats comme ceux-là, et leurs alliés terroristes, constituent un axe du mal, s’armant pour menacer la paix du monde ».
    Une certaine réminiscence géopolitique suscite des doutes quant au titre du Quotidien. La situation est certes alarmante à Touba avec des cas dits communautaires qui se signalent quotidiennement. Mais qu’en est-il de Dakar dans son intégralité et des autres localités du Sénégal ? Comment qualifieront-ils ces axes? Et le mal, quelle est sa pertinence dans le choix du titre? Opposé au *Bien* , le *mal* est associé à tous les événements accidentels ou non, aux comportements ou aux états de fait jugés nuisibles, destructeurs ou immoraux, et qui sont sources de souffrances morales ou physiques. (Martin Heidegger)
    Là se trouve une parfaite incohérence entre le titre et le contenu de l’article. Cela est d’autant plus grave que Touba- Mbacké renvoie à une réalité sociologique, idéologique, religieuse et économique.
    Une flèche de trop ou un titre de trop contre Touba? Je suis tenté de répondre par l’affirmatif et de dire à la face du monde que c’est la énième fois que ce journal de Avenir Communication SA, avec Mandiambal Diagne à sa tête, traite de Touba de manière biaisée, injuste, et partisane. En quoi Touba dérange t’il Madiambal Diagne et son groupe au point de représenter à leurs yeux le mal? Je les invite à revoir leur ligne éditorialiste visant Touba et ses saints.
    Sa ligne éditorialiste très critique vis-à-vis du Président-Mouride Abdoulaye Wade a certes valu une notoriété à Madiambal Diagne qui a manifestement bénéficié de soutiens de forces politiques et anti-mourides occultes. *La nuit aura trop duré mais il fera bientôt jour* . Des masques tomberont comme dans toutes missions orientées contre Touba. Interrogez l’histoire!
    Et *Touba* , qui étymologiquement signifie *le grand bien* , continuera à constituer la matérialisation de l’ambition de Cheikh Ahmadou Bamba de réaliser l’Islam dans son essence, à savoir  » *Din, Dawla, Dunya*  » (religion, communauté et monde). Et nous mourides de Touba et de Mbacké, nous aurons fini de réaliser cet axe du bien en psalmodiant fièrement et à l’unisson « *TOUBA LI ABDINE MOURÎDINE SÂDIQINE LEHOUMO BI KHIDMATINE AW BI HOUBINE AW HADIYÂTI* ».
    Nous prions pour une protection de toute l’humanité contre le covid19 et contre tout mal. Nous prions aussi pour une guérison de Madiambal Diagne de cette haine inouïe vis-à-vis de Touba. A l’image du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba, nous disons  » *yab malikul mulk ya man jalla an hawadin irham jami’al wara ya hadiyan rada’a* . ‘
    Fallou Sylla
    Professeur d’Anglais

  2. Kou bagne Borom Touba soy dé di dém safara même so deuké dioulé k wor. Serigne dousséne moromi baye. Vous n’êtes des imbéciles de premier degré . Borom Touba kouko bagne sa khole dou cède adouna ak alakhira.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here