PARTAGER

Le ministre du Tourisme et des transports, Alioune Sarr, a annoncé hier, une reprise progressive des activités des transports aériens.

L’Etat s’inscrit dans la dynamique de déconfinement progressif. A ce propos, il compte ainsi dans les semaines à venir relancer progressivement les transports aériens, en commençant tout d’abord par les lignes intérieures. C’est ce qu’a fait savoir hier, le ministre du Tourisme et des transports aériens. «Le chef de l’Etat a donné des instructions au département de travailler vers une ouverture progressive des frontières aériennes pour permettre à ce que l’économie puisse être relancée. Dans les prochaines semaines, un travail sera fait sur les lignes intérieures pour que justement le trafic intérieur puisse être redynamisé», a déclaré Alioune Sarr, assurant que cela se fera de façon progressive et en privilégiant la santé et la sûreté des citoyens et des passagers. Ce sera donc avec de nouvelles dispositions que va se faire cette réouverture compte tenu de la situation de crise sanitaire. «L’ouverture d’un aéroport dans le contexte actuel de la pandémie ne sera pas la même chose qu’avant», a-t-il prévenu, esquissant dans la lancée quelques aménagements à opérer pour ce faire. «Il faudra respecter des schémas de distanciation physique, il faudra également au niveau des avions que le service de bord soit modifié, la restauration à bord de l’avion ne sera pas la même, la façon de s’embarquer aussi. Il y a tout un dispositif qui sera déployé autour de l’aéroport et à l’intérieur des avions», a-t-il  expliqué.  M. Sarr a fait savoir que des équipes d’experts mises en place par son département sont en train de travailler sur le projet. Alioune Sarr s’est exprimé lors de la cérémonie de mise sur pied du fonds pour le financement du crédit du transport aérien à la sphère ministérielle. Un fonds revolving destiné à atténuer les impacts et accompagner le secteur des transports aériens pour la relance des activités post Covid-19. «Cet appui permet d’atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur la santé des entreprises de la plateforme aéroportuaire en leur permettant d’accéder à une ligne de crédit de 5 milliards, bonifiés à 10 milliards francs Cfa, mais aussi de leur permettre d’avoir des instruments pour attaquer la phase post Covid de relance», a fait savoir le ministre, expliquant que l’objectif est de faire des transports aériens «un secteur dynamique et compétitif» qui pourra ainsi faire face aux défis de l’après-Covid19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here