PARTAGER
Alioune Sarr, ministre du Commerce…

Dans le but d’améliorer la connectivité aérienne entre le Sénégal et l’Arabie Saoudite, Alioune Sarr, ministre sénégalais du Tourisme et des transports aériens, et le Saoudien Abdulhadi Bin Ahmed Al-Mansouri, président de l’Autorité générale de l’aviation civile (Gaca), ont signé lundi un accord portant sur les services aériens entre les deux pays.

Le Sénégal et le royaume d’Arabie Saoudite ont signé lundi, au siège de la General authority of civil aviation (Gaca) – Autorité générale de l’aviation civile – un accord portant sur leurs services aériens. «Avec ce nouvel accord qui fait suite à celui de février 1968, il est prévu une desserte directe d’une durée de 7 heures entre le Sénégal et l’Arabie Saoudite, et l’amélioration de la connectivité aérienne entre le Moyen-Orient et l’Afrique de l’Ouest à partir de notre pays», explique-t-on dans un communiqué du ministère du Tourisme et des transports aériens. En outre, note le document, «cet accord constitue un levier majeur pour le renforcement de la coopération économique entre le Sénégal et le royaume d’Arabie Saoudite sur plusieurs domaines. Parmi lesquels les échanges commerciaux entre les deux pays avec une offre cargo qui développera les exportations sénégalaises, en particulier celles agricoles vers l’Arabie Saoudite, les pays du Golfe et de l’Asie du sud-est via Djeddah, le renforcement des partenaires d’affaires entre les acteurs du secteur privé sénégalais et saoudien, en plus de l’amélioration du flux touristique entre les deux pays». Le communiqué mentionne que ledit accord confère «au royaume d’Arabie Saoudite une meilleure présence sur le continent africain à partir du Sénégal comme porte d’entrée, notamment avec la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) et donne au Sénégal un positionnement de choix sur les marchés du Moyen-Orient». Le ministère du Tourisme souligne par ailleurs qu’avec cet accord, «le Sénégal vient de franchir un grand pas dans son positionnement comme le hub aérien leader dans la sous-région, tel que prévu dans le Plan Sénégal émergent (Pse)». Ainsi, estiment les services de Alioune Sarr, «il appartiendra dès-lors à la compagnie Air Sénégal de développer un partenariat gagnant-gagnant avec celles de l’Arabie Saoudite, afin de proposer de nouvelles destinations à des prix compétitifs».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here