PARTAGER

Le ministre des Transports, des infrastructures et du désenclavement a annoncé la mise en place très prochainement des permis de conduire numérisés, préalables à l’introduction des permis à point.

Permis numérisé
Le ministre des Transports, des infrastructures et du désenclavement, M. Abdoulaye Daouda Diallo, a annoncé hier que le chef de l’Etat Macky Sall va procéder le vendredi prochain au lancement de la production des nouveaux titres de voyage, notamment les permis de conduire numérisés.
«C’est un début, il faudra que tout le monde dispose de son permis numérisé d’abord pour qu’on se retrouve autour d’une table avec les concernés par la circulation, comme les forces de défense et de sécurité, les techniciens des transports, les transporteurs pour voir ensemble les critères à mettre en place pour aller vers le permis à point», a expliqué celui qui a également été ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique. Ce projet qui intègre la totalité des types de transport ne concerne pas seulement les permis périmés, mais tout document nécessaire à l’utilisation d’un véhicule sur la route.
Selon le ministre qui a fait cette annonce à l’issue de la réception du siège rénové de la direction des Transports, le permis à point n’a rien à voir avec le permis numérisé. Cependant, en plus de la célérité dans la production de ce document, le permis numérisé aura l’avantage de sécuriser les permis qui deviendront des permis biométriques, mais surtout répondront aux standards internationaux. Par conséquent, l’usager pourra les utiliser dans d’autres pays, ce qui n’est pas le cas avec celui en circulation actuellement.

Rénovation à 700 millions
Concernant l’immeuble réceptionné hier et qui doit dorénavant abriter la direction des Transports routiers, il a été bâti sur une superficie de 2 525 m2 à Hann. L’édifice, composé de 37 bureaux, d’une salle de réunion, de deux salles de formation, de trois guichets et d’une salle d’attente, a été réalisé par l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public (Agetip) en tant que maître d’ouvrage sous la supervision du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud) pour un montant de 700 millions de francs Cfa, entièrement financé par l’Etat du Sénégal. Charmé par «la qualité exceptionnelle» de la bâtisse, le ministre des Transports, des infrastructures et du désenclavement a réagi : «C’est avec beaucoup de bonheur qu’on constate cette belle évolution comparée à ce que nous avons jusqu’à présent, notamment le Service des mines. Aujourd’hui, nous sommes totalement dans la modernisation en termes d’infrastructures.»
Toutefois, Abdoulaye Daouda Diallo a exhorté les locataires à bien sauvegarder l’édifice. «La climatisation est centrale, l’ouvrage est d’une grande qualité et il se posera nécessairement la question de l’entretien. On y veillera. Il ne faut pas qu’on transfère les imperfections ou les difficultés connues par le passé au niveau de Colobane», a averti le ministre qui a promis de travailler à avoir des bâtiments qui répondent aux normes exigées pour l’Administration publique.

La baisse du prix du péage maintenue à fin juillet
La baisse du prix de l’autoroute à péage a été annoncée par le ministre des Transports pour fin juillet. A quelques jours de la fin de ce mois, Abdoulaye Daouda Diallo estime qu’il est toujours dans les délais. «On est encore sur cela, nous avons fait le travail préalable qu’il faut. Le chef de l’Etat prendra la décision en relation avec l’opérateur dans les trois prochains jours», a-t-il dit. Acculé par les journalistes par rapport à l’approche de la date butoir, Abdoulaye Daouda Diallo s’est rebiffé : «Mon délai n’a pas varié. Je reste toujours sur ça. En principe, je crois que dans la semaine prochaine, il y a des chances que le chef de l’Etat puisse en faire l’annonce.»
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here