PARTAGER

Le Pds qualifie de «faux» les 152 milliards annoncés par le gouvernement comme montant recouvré dans la traque des biens mal acquis. Le comité directeur a chargé hier Me Abdoulaye Wade de porter l’affaire devant la justice.

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) engage son secrétaire général Me Abdoulaye Wade à «constituer un pool d’avocats et de porter plainte contre le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne pour faux et usage de faux» suite à l’annonce du gouvernement d’avoir recouvré 152 milliards dans le cadre de la traque des biens mal acquis entre 2012 et 2015. En comité directeur hier, Oumar Sarr et ses «frères» ont accusé le gouvernement d’avoir «repris un article de presse» pour avancer ce montant qui «ne concerne nullement» les procédures de la Crei. «Le fait de déclarer que 152,9 milliards ont été tirés des résultats de la traque des biens mal acquis constitue pour nous un faux. En réalité, rien de ce que le gouvernement a déclaré n’est conforme avec la vérité. Il n’y a aucun sou tiré de cette traque qui fait l’objet d’une citation parmi les montants contenus dans cette fameuse déclaration de Seydou Guèye. Comme c’est un faux et est utilisé pour tromper l’opinion publique, pour emporter les convictions des Sénégalais sur les mauvais résultats de la traque des biens mal acquis, naturellement il y a usage de faux», a détaillé Babacar Gaye, porte-parole du Pds.

Pétition pour la démission de Mahammed Dionne
Convaincu des déclarations «fausses et mensongères» du gouvernement et celles de Mimi Touré qui a soulevé cette affaire en parlant de 254 milliards, le comité directeur du Pds se dit «outré par cette grossière manipulation qui vient de confirmer que cette traque n’est qu’un complot politico-judiciaire pour tenter vainement d’écarter le candidat du Pds de l’élection présidentielle de 2019, en l’espèce Karim Wade dont le nom n’est nullement cité parmi les sources de l’argent qui aurait été récupéré de cette opération». Il s’agit plutôt, d’après le parti de Me Wade, d’un «montage grossier pour faire oublier les soupçons de corruption dans l’affaire Arcelor Mittal dans laquelle le gouvernement a fait perdre à notre pays la somme de 2 325 milliards en ne se contentant que de recevoir la modique somme de 75 milliards». De plus, Oumar Sarr et Cie «approuvent» la décision de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl) d’initier une pétition nationale pour demander la démission immédiate du Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. En ce sens, «une conférence de presse et une marche nationale seront organisées après consultation avec nos alliés de l’opposition», informe le Pds.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here