PARTAGER

Les fuites massives au Bac 2017 sont une tache noire pour l’école sénégalaise. C’est une première même dans l’histoire de l’école sénégalaise, longtemps secouée par des grèves répétitives. Mais, cette affaire est un tremblement de terre, qui ne devrait pas épargner les personnes impliquées dans cette affaire. Mais, on risque de faire comme si de rien n’était avant que nous ne retombions dans ces travers, qui nous empêchent de briser les chaînes du sous-développement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here