PARTAGER

ministere-finances-eco_2Le Syndicat unique des travailleurs du trésor (Sutt) a un nouveau patron. Le désormais ex-secrétaire général du Sutt, Mamadou Keïta, a passé le témoin samedi dernier à son successeur Madiakhaté Niang. C’était à l’issue d’une Assemblée générale ordinaire de renouvellement du bureau tenue à la Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat de Dakar.

Par Mamadou SAKINE – La mission ne sera pas de tout repos. «On a eu à perdre certaines missions en faveur d’autres directions générales. Il s’agit pour le Trésor de se renforcer et non de perdre ces missions», révèle le nouveau patron du Sutt. Pour M. Niang, il faut d’abord sauvegarder les acquis de l’équipe sortante. Il dit : «On sait que le bureau sortant a beaucoup fait, notamment à travers tout ce que le Trésor a eu comme développement. On a une direction qui s’est beaucoup agrandie. Les agents ont vu leur condition financière souvent évoluer. On a vu aussi l’acquisition des terrains.»
Aujourd’hui, Madiakhaté et ses collaborateurs comptent œuvrer dans le sens d’amener le reste des agents du Trésor, qui ne sont pas encore membres du syndicat, à l’être.
A l’occasion de l’Ag, le secrétaire général sortant, Mamadou Keïta, s’est dit satisfait d’avoir mené le syndicat à bon port. «Quand on prenait le syndicat, on était dans un climat social très tendu. L’Administration  était un peu symbolisée par la pensée unique. Il fallait au moins qu’il y ait des gens qui créent une certaine révolte entre guillemets pour montrer que c’est en bonne démocratie qu’on peut gérer une institution comme le Trésor», dit-il.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here