PARTAGER

Aliou Sakho a comparu hier devant la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour pédophilie et attentat à la pudeur sur une fillette de 9 ans. Il encourt 5 ans de travaux forcés. Le jugement sera rendu le 2 octobre prochain.

Aliou Sakho n’a pas su contrôler ses pulsions quand il a vu une fillette de 9 ans dormir sur un étal au marché. Pris par la tentation, il tenait coûte que coûte à assouvir ses désirs sexuels sur A.T. sans se préoccuper même des gens qui sont au marché. Les faits se sont déroulés la veille de la Tabaski. Comme les enfants de son âge, la petite fille s’était assoupie sur une table vers les coups de 20 heures. Quelques instants après, elle a senti une main baladeuse qui tentait de rabaisser son slip et un homme qui voulait se coucher sur elle. C’est ainsi qu’elle s’est réveillée et s’est mise à crier. Elle a dû son salut grâce à un homme qui passait. C’est ce dernier a ameuté la foule qui a voulu lyncher le prévenu. Mais pour tenter de sauver sa peau, il est allé se cacher dans les toilettes du marché.
Arrêté par la police, il a laissé entendre que la fillette qui dormait avait peur des rats du marché. C’est pourquoi elle s’est mise à crier. Poursuivi pour «attentat à la pudeur et pédophilie», Aliou Sakho a nié les faits devant la barre. Cependant, il reconnaît s’être arrêté dans les toilettes. Seulement, il prétend qu’il ne s’y était pas réfugié pour sauver sa peau. «La fillette a crié lorsqu’elle m’a vu, mais j’ignore les raisons. Peut-être qu’elle a peur des rats, mais je ne sais pas», dit-il. A sa sortie des sanitaires, indique le prévenu, il a essuyé les insultes de la maman de la victime qui l’a traité de violeur. «Il n’y a pas de sécurité quand ses enfants dorment dans le marché. Je n‘ai entendu que des cris quand j’étais en train de discuter avec le vigile. Raison pour laquelle je suis parti m’enquérir de la situation», s’est-il défendu.

La partie civile réclame le franc symbolique
Selon le Parquet, «les faits sont fondés et imputables au prévenu qui a reconnu avoir eu des contacts sexuels avec la mineure qui est âgée de 9 ans. Sakho est de mauvaise foi, car il a servi trois versions. Tantôt il parle de rat, du vigile, ou de la toilette». Il a requis 5 ans ferme à l’encontre du prévenu. L’avocat de la défense, Me Kayossi, n’est pas convaincu de la culpabilité de son client. Il a plaidé la relaxe pure et simple. Délibéré au 2 octobre prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here