PARTAGER

Le procureur a requis respectivement contre Serigne Modou Kémane et Seydou Sy 2 ans ferme et mois assortis de sursis pour Médoune Fall. Si les deux premiers nommés comparaissaient pour association de malfaiteurs et escroquerie, le dernier répondait du délit de faux usage de faux sur un passeport diplomatique.

Serigne Modou Kémane est un homme très connu. L’homme, qui excelle dans l’art divinatoire, figure dans toutes les publicités de voyance dans toutes les radios. Mêlé à une affaire présumée d’association de malfaiteurs et d’escroquerie portant sur la somme de 4 millions de francs, Sérigne Modou Kémane était ce vendredi devant la barre du Tribunal correctionnel de Dakar. Il comparaissait avec Seydou Sy pour faux et usage de faux dans un document administratif.
Après deux tentatives infructueuses de Médoune Fall pour rejoindre l’Europe, son frère s’en est ouvert à Seydou Sy avec qui il partage des liens par alliance. Mais, pour accéder à la requête de son beau-frère, Seydou Sy lui a fait savoir qu’il connait quelqu’un qui pourrait trouver à Médoune Fall un visa pour l’Europe nonobstant ses multiples rejets. Ainsi, il s’est rendu auprès du marabout Sérigne Modou Kémane pour obtenir des prières en ce sens. L’occasion faisant le larron, ce dernier lui a appris qu’il a rencontré la veille une personne, qui pouvait faire voyager Médoune Fall. Il lui a réclamé au total la somme de 4 millions F Cfa. Mais pour ce faire, le migrant devait dans un premier temps s’acquitter de la moitié de la somme en guise d’acompte et une fois en Europe verser le reste.
En guise d’avance, il lui a versé la somme de 1,5 million de francs. Au bout de quelque temps, Serigne Modou Kémane lui a remis son passeport et un autre passeport diplomatique dans une enveloppe. Cependant, il lui a enjoint de ne pas ouvrir l’enveloppe et de n’utiliser ce passeport qu’une fois au Maroc. Des consignes suivies à la lettre par Médoune Fall. Malheu­reusement, son rêve a été brisé à Casablanca. Car, devant les autorités aéroportuaires marocaines, le jeune voyageur a été arrêté. Interpellé, il n’était pas en mesure de fournir des explications sur la provenance du passeport di­plomatique qu’il disposait. Con­fié aux autorités consulaires sénégalaises, il a été rapatrié avant d’être jugé avec ses complices devant la barre du Tribunal des flagrants délits. «Mon frère a remis à Seydou (Sy), la somme de 1,5 million de francs. Il a dit que c’est Serigne Modou Kémane, qui doit me faire voyager. Je lui ai remis auparavant mon passeport. En plus de me le restituer, Il m’a remis aussi un passeport diplomatique en précisant que je ne dois l’utiliser qu’une fois au Maroc», a-t-il narré.
Dans cette affaire, Serigne Modou qui devait gagner la somme de 500 mille francs après l’arrivée de Médoune à destination, reconnait avoir reçu la somme. Seulement, il prétend être intervenu quand il a été interpellé au Maroc mais sans succès. Le sieur Seydou Sy déclare n’avoir rien gagné dans cette histoire. Selon lui, on lui a remis la somme de 1 500 000 francs, et il y a ajouté 500 mille francs qu’il a remis à Serigne Modou Kémane. Il explique ce geste par la volonté de rendre service à ses beaux-frères.
L’avocat de Médoune Fall, qui a comparu comme partie civile et prévenu, a réclamé en guise de dommage, la somme de 1 million de francs. Selon lui, le préjudice est énorme au vu des conditions de détention au Maroc. De l’avis du Parquet, les faits de l’espèce ne souffrent d’aucune contestation. Il a requis 3 mois assortis de sursis contre Médoune et 2 ans ferme contre Seydou Sy et Sérigne Modou Kémane. La défense a, quant à elle, plaidé la relaxe. Elle estime qu’il n’y a pas d’association de malfaiteurs encore moins d’escroquerie. La décision sera rendue demain.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here