PARTAGER

La représentation diplomatique française a remis hier le couvert de la rupture du jeûne au cours de laquelle a été notamment célébrée la diplomatie solidaire avec en prime une prestation musicale Gnawa à quelques heures de la fête de la musique.

Les mélopées du Sahara ont fait tinter les dalles de la terrasse de la résidence de l’ambassade de France du Cap Manuel grâce au concours de Medhi Nassouli et de ses musiciens. Basé dans le Sud marocain à Agadir, ce groupe de musique Gnawa a bercé le troisième Ndogou organisé par Christophe Bigot et ses services. Le partage et la tolérance en bandoulière, le Marocain confie au public ses sentiments après avoir joué il y a deux ans sur la scène du Bataclan à Paris. Solidarité comme maître mot le jour où le Quai d’Orsay lance le concept de diplomatie solidaire, son ambassade à Dakar a choisi de réserver une grande partie de ses invitations à la rupture du jeûne aux nombreuses Organisations non-gouvernementales (Ong) qui œuvrent au Sénégal. Pour l’ambassadeur de France en poste depuis un an, la diplomatie solidaire «c’est  aider, ce que nous faisons chaque jour par le biais des collectivités locales où des mairies de France envoient des volontaires ou qui soutiennent des projets, mais également des projets que la France mène avec la diaspora sénégalaise quand nous allons monter sur le terrain à Goudiry ou à Bakel, un château d’eau, une case de santé ou un périmètre piscicole». Christophe Bigot cite aussi  l’appui à l’éducation à l’instar du travail réalisé par l’Ong Futur au présent à Ziguinchor. Une nouvelle fois, le diplomate a tenu, à quelques encablures de la Korité, à qualifier les liens qui unissent l’islam et la République française : «L’islam est la deuxième religion de France et il est important de marquer notre attachement à la laïcité ouverte, respectueuse des croyances ou des non-croyances de chacun. De la même manière, il est aussi important  dans un pays comme le Sénégal qui professe un islam de paix  et de tolérance de rappeler notre attachement à cet islam-là.»
bdavid@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here