PARTAGER

A l’image du coronavirus, les manifestations contre l’instauration du couvre-feu étaient devenues rapidement contagieuses. A Mbour, 16 manifestants ont été arrêtés par les flics pour troubles à l’ordre public, participation à une manifestation non autorisée, destruction de biens publics, destruction de biens appartenant à autrui et violation du couvre-feu. Après l’annonce du couvre-feu dans les régions de Thiès et Dakar, une foule importante de jeunes a pris d’assaut les rues pour manifester dans certains quartiers de la Petite Côte  pour exiger la levée immédiate du décret instaurant l’Etat d’urgence, qui risque d’impacter leur travail.
D’ailleurs El Hadji Fallou Sylla, maire de Mbour, condamne l’attitude des manifestants. Il les invite à la retenue, au calme et à respecter la mesure. «Le couvre-feu vise à protéger la population contre le virus, mais ce que j’ai vu hier (mercredi) dans certaines rues n’est pas du tout respectable. Au moment où je vous parle (hier), on note une circulation importante. Des pneus ont été brûlés sur la route, personne ne peut circuler. On voit des voitures qui sont endommagées. Nous avons tous vu une augmentation des cas et on refuse de respecter les mesures, ce n’est pas sérieux. Tout le monde est concerné par ce couvre-feu. Quand on est en colère, on peut le manifester autrement sans se battre avec les policiers», fustige le maire de Mbour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here